Pfizer accusé par le Nigeria d'avoir testé un médicament sur des enfants

©2007 20 minutes

— 

Le gouvernement nigérian a porté plainte lundi contre le groupe pharmaceutique américain Pfizer, à qui il réclame sept milliards de dollars de dommages. Pfizer est accusé d'avoir expérimenté un médicament, le Trovan Floxacin, sur des enfants nigérians, dans le cadre d'une épidémie de méningite et de rougeole ayant frappé l'Etat du Kano, dans le nord du pays, en 1996. Le gouvernement indique que 200 enfants ayant absorbé ces médicaments ont ensuite souffert de diverses affections, notamment de surdité, de paralysie, de troubles de la parole, de lésions cérébrales ou de cécité. D'après le procureur, onze enfants seraient décédés.

Pfizer a réfuté fermement toute allégation à de quelconques manquements à l'éthique. D'après le groupe américain, « la molécule trovafloxacine était en dernière phase de développement et avait été évaluée chez 5 000 patients ». Onze ans après les faits, les premières auditions ont finalement été fixées au 26 juin 2007. Vingt-neuf chefs d'accusation ont été retenus contre le laboratoire par le procureur général de l'Etat du Kano.