Nestlé : Les nouilles instantanées retirées de la vente en Inde

SANTE L'agence ordonne de « retirer et rappeler les neuf variétés de nouilles instantanées Maggi du marché car non sûres et dangereuses pour la consommation (...) »...

20 Minutes avec agences

— 

Des paquets de nouilles instantanées Maggi sont brûlés lors d'une manifestation à Kolkata le 4 juin 2015
Des paquets de nouilles instantanées Maggi sont brûlés lors d'une manifestation à Kolkata le 4 juin 2015 — DIBYANGSHU SARKAR AFP

L'autorité indienne de sécurité des aliments a, ce vendredi, ordonné à Nestlé de retirer ses populaires nouilles instantanées de la vente en raison de leur teneur trop élevée en plomb, en dépit des assurances données par son patron.

Selon un communiqué de l'agence, « les neuf variétés de nouilles instantanées Maggi» du groupe ne sont «pas sûres et dangereuses pour la consommation (...). L'agence réclame également au groupe de cesser «toute nouvelle production, élaboration, importation, distribution et vente ».

Par ailleurs, l'autorité indienne a indiqué que des tests sur des échantillons de nouilles Maggi dans plusieurs Etats avaient montré une teneur en plomb supérieure à la limite autorisée et a demandé au géant suisse de cesser toute production.

Six Etats concernés par l'interdiction temporaire

 « Les nouilles Maggi sont propres à la consommation », a pourtant assuré Paul Bulcke, directeur général de Nestle lors d'une conférence de presse à New Delhi. L'homme, qui s'est rendu en Inde pour tenter de déminer la crise ajoute : « Nous les retirons du marché en raison de la confusion, la confiance du consommateur ayant été ébranlée (...) La sécurité de nos consommateurs est primordiale. Nous travaillons avec les autorités pour mettre fin à cette confusion». 

Par ailleurs, Paul Bulcke, qui a déclaré qu'il ne remettait pas en cause les tests indiens, a précisé qu'il était nécessaire de clarifier la méthodologie utilisée par les différents laboratoires. 

Au total, six Etats ont annoncé l'interdiction temporaire de vente des nouilles Maggi après des tests sur la teneur en plomb.

Nestlé aurait violé plusieurs normes 

En plus de la présence de plomb, supérieure à la norme, la FSSAI dénonce les pratiques la firme suisse de l'alimentation, qui selon ce même communiqué, aurait violé la réglementation notamment concernant un étiquetage trompeur sur l'absence de GMS (Glutamate monosodique), un additif alimentaire controversé ainsi que la vente d'une variété sans accord préalable. Suite à ces accusations, Nestlé a annoncé que la mention sur l'absence de GMS serait retirée de l'emballage.

La controverse s'est emballée au cours des derniers jours, des activistes brûlant des paquets en signe de protestation à Calcutta jeudi. La marque Maggi est présente depuis trois décennies en Inde et compte pour 80% du marché des nouilles instantanées.

Le produit - vendu comme un aliment sain et rapide à préparer - a gagné en popularité auprès des Indiens toujours plus nombreux à quitter le domicile familial pour étudier ou chercher du travail.

Une marque appreciée des consommateurs

Maggi était devenue l'une des cinq marques les plus dignes de confiance, selon un sondage l'an dernier réalisé auprès de consommateurs. Plusieurs stars indiennes en font la promotion, dont le célèbre acteur Amitabh Bachchan. 

Sur les réseaux sociaux, la controverse figurait parmi les principaux sujets d'échange en Inde vendredi. «Une collusion de multinationales sans scrupule, d'agences de publicité et de régulateurs de l'alimentation a conduit à vendre n'importe quoi comme étant un nectar émotionnel aux Indiens chaque jour», écrit ainsi l'écrivain Chetan Bhagat sur twitter.D'autres regrettaient de ne savoir cuisiner autre chose que ces nouilles instantanées.

Les produits retirés par mesure de précaution

Pour Nestlé, la crise a été déclenché par la décision de l'Etat de l'Uttar Pradesh (nord) de poursuivre au pénal sa filiale indienne après avoir trouvé des taux anormalement élevés de plomb lors d'un test de routine, ainsi que de glutamate monosodique (ou GMS). Future Group, le premier groupe de distribution indien, avait dans la foulée décidé de retirer de la vente les sachets Maggi de ses 500 magasins «par mesure de précaution».

Nestlé a expliqué ne pas utiliser de GMS dans ses produits Maggi en Inde mais que du glutamate pouvait se retrouver naturellement dans certains de ses ingrédients. «Nous nous engageons à ce que les nouilles Maggi soient de retour au plus vite dans les rayons dès que la situation sera clarifiée», a ajouté le groupe dans un communiqué.