VIDEO. Ukraine: Le président alerte contre le risque d'une «guerre totale» avec la Russie

UKRAINE D'intenses combats ont fait 26 morts mercredi dans l'est de l'Ukraine...

M.C. avec AFP

— 

Des pompiers éteignent le 3 juin 2015 un incendie dans un marché de Donetsk, dans l'est de l'Ukraine, provoqué par les combats entre l'armée et les forces séparatistes prorusses
Des pompiers éteignent le 3 juin 2015 un incendie dans un marché de Donetsk, dans l'est de l'Ukraine, provoqué par les combats entre l'armée et les forces séparatistes prorusses — ALEKSEY FILIPPOV AFP

«La menace demeure gigantesque», a estimé le président ukrainien Petro Porochenko jeudi. L'Ukraine veut mettre en garde contre la menace d'une «guerre totale» avec la Russie, accusée de soutenir la rébellion dans l'Est séparatiste, au lendemain d'intenses combats qui ont fait 26 morts.

Alertant sur «la menace d'une reprise d'actions militaires de grande envergure des groupuscules terroristes russes», le président ukrainien, dans son discours annuel devant le Parlement, a affirmé que plus de 9.000 soldats russes se trouvaient actuellement sur le territoire ukrainien. «En raison de la menace permanente de déclenchement par la Russie d'une guerre totale contre l'Ukraine, la défense de notre pays demeure une priorité clé», a-t-il poursuivi.

Le processus de paix risque de «voler en éclats»

L'Union européenne, les Etats-Unis, ainsi que Paris et Berlin, parrains des très fragiles accords de paix de Minsk 2, ont unanimement exprimé leur préoccupation concernant une reprise tous azimuts des affrontements dans la partie orientale de l'Ukraine, Moscou avertissant de son côté que le processus de paix risquait de «voler en éclats».

Les combats de mercredi près de Mariinka, un village sous contrôle ukrainien, ont été les plus violents depuis la reprise par les rebelles du nœud ferroviaire stratégique de Debaltseve, à mi-chemin des bastions séparatistes de Donetsk et de Lougansk, peu après l'entrée en vigueur du cessez-le-feu le 15 février. Le conflit dans l'est de l'Ukraine a déjà fait plus de 6.400 morts depuis son déclenchement en avril 2014.