Portugal: Des enfants utilisés pour simuler des affrontements avec les forces de l’ordre

EDUCATION La simulation a eu lieu lors de la Journée mondiale de l’enfance le 1er juin…

20 Minutes avec AFP

— 

Sur le Facebook de la mairie de Portalegre, les commentateurs mécontents se déchaînent.
Sur le Facebook de la mairie de Portalegre, les commentateurs mécontents se déchaînent. — Capture d'écran Facbook

Des enfants utilisés pour simuler des affrontements avec les forces de l’ordre… C’est la drôle d’idée qu’a eu la police de Portalegre à l’occasion de la Journée mondiale de l’enfance, célébrée au Portugal le 1er juin. Révélée au grand public par des photos publiées sur le site Internet de la mairie de la municipalité, cette initiative provoque un tollé.

 

Sur la page Facebook de la mairie, on pouvait ainsi lire de nombreux commentaires énervés. « Quelle honte ! Sont-ils en train de préparer nos enfants à vivre dans un Etat policier ? » ou encore « La police veut faire croire aux enfants que des manifestants sont par définition violents », s’insurgent les internautes.

Des boulettes de papier comme projectiles

Il faut dire que les images ont de quoi surprendre : on y voit des enfants de 6 ans, munis de boucliers antiémeutes et coiffés de casques pour incarner des policiers, chargeant un groupe de manifestants en herbe qui eux lancent des boulettes de papier en guise de projectiles.

Pour autant, la maire de Portalgre Adelaide Teixeira a souhaité calmer le jeu. Selon elle, « A aucun moment, les enfants n’ont été incités à la violence », l’objectif étant de leur montrer « que la police est une autorité qu’il faut respecter ».

Face au mécontentement provoqué par cette action, la police a quant à elle fait valoir que le jeu de rôles visait à « transmettre aux élèves des comportements civiques adéquats » et a promis de « revoir » ses méthodes. A la mi-mai, les Portugais avaient déjà été choqués par les images d’un supporter du club de football Benfica tabassé par un agent de police sous les yeux de ses enfants.