Viols en Centrafrique: Jean-Yves Le Drian déclassifie l'enquête

DEFENSE 14 militaires français ont été mis en cause pour des viols sur mineurs…

C.C.M

— 

Les petites victimes dénoncent des faits commis entre fin 2013 et fin mai-début juin 2014, au début de l'opération Sangaris.
Les petites victimes dénoncent des faits commis entre fin 2013 et fin mai-début juin 2014, au début de l'opération Sangaris. — JEAN-PIERRE CAMPAGNE / AFP

Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a donné son feu vert à la déclassification de l’enquête interne de l’armée sur les accusations de viols d’enfants par des militaires français en Centrafrique, selon les informations de BFMTV publiées ce mercredi.

Ces accusations avaient été transmises par l’ONU au ministre français de la Défense en juillet 2014. Celui-ci avait alors saisi la justice et lancé une enquête interne pour vérifier s’il y avait eu dysfonctionnement de la chaîne de commandement. François Hollande avait quant à lui promis d’être « implacable ».

14 militaires français ont été mis en cause dans l’affaire mais seulement trois sont pour le moment identifiés. Les accusations se fondent sur les témoignages de six enfants de 9 à 13 ans qui dénoncent des faits commis entre fin 2013 et fin mai-début juin 2014, au début de l’opération française Sangaris.