Fusillade dans une caserne de Tunis: Le bilan passe à 8 morts

MONDE Selon les autorités, l’auteur des coups de feu avait des problèmes « familiaux et psychologiques »…

A.B. avec AFP

— 

C'est dans la caserne Bouchoucha à Tunis, qu'un caporal a tiré sur ses camarades, faisant plusieurs victimes, le 25 mai 2015.
C'est dans la caserne Bouchoucha à Tunis, qu'un caporal a tiré sur ses camarades, faisant plusieurs victimes, le 25 mai 2015. — AFP

Un militaire tunisien grièvement atteint lorsqu’un caporal a ouvert le feu lundi sur ses camarades dans une caserne de Tunis a succombé à ses blessures, portant le bilan de la fusillade à huit morts, a annoncé dimanche le ministère de la Défense.

Le militaire, qui était dans un état critique, est décédé tard vendredi, a indiqué le porte-parole du ministère, Belhassen Oueslati.

Des problèmes « familiaux et psychologiques »

Un caporal, qui avait selon les autorités des problèmes « familiaux et psychologiques », a attaqué un collègue lundi matin avec un couteau, lui a pris son arme, puis tiré sur des militaires pendant qu’ils saluaient le drapeau. Il a ensuite été abattu.

Sept militaires étaient morts sur le coup, et dix avaient été blessés, dont le soldat qui a succombé vendredi.

L’agresseur était « interdit de port d’armes » et avait été « transféré à un poste non sensible », avait expliqué le ministère de la Défense en évoquant un « acte isolé ». Le ministère de l’Intérieur avait exclu la piste d’un attentat commis par la mouvance djihadiste.