Grande-Bretagne: La reine Elizabeth II présente le programme de David Cameron

MONDE Le traditionnel «Discours de la reine» dévoilera ce mercredi le programme du gouvernement…

A.Ch. avec AFP

— 

La reine Elizabeth II vient d'assister à une cérémonie à l'abbaye de Westminster à Londres le 10 mai 2015
La reine Elizabeth II vient d'assister à une cérémonie à l'abbaye de Westminster à Londres le 10 mai 2015 — JUSTIN TALLIS AFP

Le programme du gouvernement britannique passera par la voix de la reine. Elizabeth II prononce ce mercredi le «Discours de la reine», une cérémonie solennelle au cours de laquelle elle dévoilera le programme législatif du gouvernement conservateur de David Cameron, reconduit le 7 mai dernier. Le moment fort du discours devrait être l'officialisation d'un projet de référendum sur l'appartenance du Royaume-Uni à l'Union européenne.

Référendum et offensive diplomatique

Le Premier ministre et son équipe ont passé le début de semaine à mettre la dernière main au discours que la reine ne rédige pas, mais qu'elle lit de la manière la plus neutre possible. On ne saura donc pas ce que pense la reine du projet de référendum sur le maintien du Royaume-Uni dans l'UE, que David Cameron a promis d'organiser au plus tard à la fin 2017 à l'issue d'une phase de renégociation des conditions d'appartenance de son pays au groupe des 28. Les modalités d'organisation de cette consultation qui pourrait intervenir dès 2016 seront précisées dans un projet de loi, présenté jeudi par le gouvernement.

Le Premier ministre britannique, favorable au maintien de son pays dans une union réformée, a reçu ce lundi le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker pour lui présenter ses revendications. Il devait consacrer le reste de la semaine à la poursuite de son offensive diplomatique. David Cameron doit notamment dîner jeudi à l'Élysée avec le président français François Hollande et rencontrer vendredi la chancelière allemande Angela Merkel à Berlin.

Manifestations contre l’austérité

Le «Discours de la reine» devrait également aborder la dévolution de nouveaux pouvoirs à l'Ecosse, une loi sur les droits de l'homme et un programme économique comprenant des coupes à hauteur de 12 milliards de livres (16,9 milliards d'euros) par an dans les dépenses sociales. Les opposants au gouvernement se feront entendre ce mercredi près du 10, Downing Street, où une manifestation est organisée. «Les politiques d'austérité nous font souffrir depuis trop longtemps», a déclaré Sam Fairbairn, un des organisateurs, en dénonçant la «chute du niveau de vie» dont le gouvernement Cameron est, selon lui, responsable.