Deux importants chefs djihadistes tués au Mali par l'armée française

TERRORISME Le gouvernement français l'a annoncé ce mercredi...

Claire Planchard

— 

Patrouille d'un soldat français dans la capitale malienne en janvier 2013.
Patrouille d'un soldat français dans la capitale malienne en janvier 2013. — Rebecca Blackwell/AP/SIPA

Deux des principaux chefs djihadistes au Sahel, Amada Ag Hama alias «Abdelkrim le Touareg» et Ibrahim Ag Inawalen alias «Bana», ont été tués dans le nord du Mali dans la nuit de lundi à mardi par les forces spéciales françaises, a annoncé mercredi le ministère français de la Défense.

Les deux hommes sont parmi les principaux chefs d'Al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi) et d'Ansar Dine, deux groupes responsables «de nombreuses attaques terroristes contre les forces internationales, ainsi que d'exactions répétées à l'encontre des populations maliennes», précise le ministère dans un communiqué.