Sports extrêmes : L'intrépide Dean Potter est « mort en faisant ce qu'il aimait »

DISPARITION Le légendaire base-jumper s'est tué dans le parc de Yosemite (Etats-Unis) samedi...

V.P. avec AFP

— 

Capture d'écran de Dean Potter en mai 2014.
Capture d'écran de Dean Potter en mai 2014. — National Geographic

Dean Potter a défié la mort une fois de trop. Lui et Graham Hunt, un alpiniste de haut vol et compagnon d’aventures de Potter depuis des années, se sont tués samedi soir après un saut dans le parc national de Yosemite, aux Etats-Unis. Les deux hommes tentaient apparemment un saut en wingsuit, une combinaison qui ressemble à une chauve-souris et qui permet de planer.

Dean Potter était une figure reconnue de nombreux sports extrêmes, notamment de base jump, d’alpinisme, d’ascensions éclairs ou de slackline (une pratique qui s’apparente au funambulisme) : Internet regorge ainsi d’images impressionnantes du grand Dean Potter (1,98 m) en train de marcher sur une fine corde, sans être assuré, au-dessus de centaines de mètres de vide.

Le site Internet spécialisé dans l’escalade Climbing.com le décrit comme « l’une des figures les plus créatives, énergiques et controversées de l’alpinisme moderne », rappelant qu’il avait « brisé des barrières de rapidité dans des ascensions en solo », notamment des principaux sommets du parc de Yosemite, où il habitait.

Sur la page Facebook de Dean Potter, qui se décrivait comme un « artiste, aventurier, athlète », des amateurs de sports extrêmes du monde entier rendaient hommage à cette figure admirée pour son courage. « C’était vraiment l’un des êtres humains les plus spéciaux que j’ai connus. Je me sens privilégié et je suis ému d’avoir partagé quelques moments dans ce monde avec un maître et un visionnaire », écrit ainsi Scott Jurek, un spécialiste de l’ultra-marathon.

Sur Twitter, les hommages de fans se sont multipliés.

 

 

« Condoléances pour une vraie légende. Dean était essentiel à la communauté de l’escalade. Sa présence et sa passion vont nous manquer. »

« Repose en paix Dean Potter, escaladeur charismatique et athlète mort en faisant ce qu’il aimait. Toujours à repousser les frontières et à faire croire que cela était simple. »

 

Dean Potter avait l’habitude de sauter avec son chien qu’il emmenait souvent dans son sac à dos pour ses défis extrêmes. Une de ses dernières publications sur Facebook, le 12 mai, montre justement son petit compagnon dans le paysage bien connu de Yosemite, avec le Half Dome en arrière-plan : « Miss Whisper, chien de Yosemite », peut-on lire en légende. Il n’avait pas sauté avec son chien samedi.

Dans une interview au New York Times en 2008, Dean Potter expliquait : « Une partie de moi dit que c’est complètement fou de penser que vous pouvez faire voler votre corps humain. Mais une autre partie de moi pense qu’on a tous fait ce rêve de pouvoir voler. Pourquoi ne pas essayer ? Chasser l’inatteignable est ce qui rend la chose marrante. »