Wisconsin: Pas de poursuite contre le policier blanc qui avait tué un jeune Noir

ETATS-UNIS Le procureur a conclu à un cas de légitime défense...

20 Minutes avec AFP
— 
L'officier Matt Kenny a tué le jeune Ismael Ozanne, le 6 mars, dans un cas de légitime défense, selon le procureur.
L'officier Matt Kenny a tué le jeune Ismael Ozanne, le 6 mars, dans un cas de légitime défense, selon le procureur. — POLICE/AP/SIPA

«Je conclus que cette mort tragique et malheureuse a résulté d'une utilisation légitime de la force létale par la police.» Mardi, le procureur Ismael Ozanne, dans le Wisconsin, a annoncé que l'officier Matt Kenny ne serait pas inculpé pour avoir tué Tony Robinson, un jeune Noir de 19 ans, le 6 mars dernier.

Cette décision a provoqué une manifestation spontanée à Madison, et plusieurs groupes ont appelé à un rassemblement pour mercredi.

L'organisation de défense des droits civiques ACLU estime qu'un jury aurait dû se prononcer, estimant que l'absence d'un déballage complet «fait planer un nuage d'incertitudes sur les circonstances et les responsabilités dans la mort de Tony Robinson».

Sous l'emprise de drogue

Selon les analyses toxicologiques, Robinson était «sous l'emprise de plusieurs substances». Le policier a pénétré dans l'appartement où le jeune homme avait terminé sa «folle» expédition après avoir entendu des bruits, en particulier des «cris incohérents».

L'officier a été frappé «assez fort pour laisser une marque sur le mur», a affirmé le procureur. Il a ensuite tiré sept coups de près, en trois secondes et en trois salves. La victime a été atteinte à sept reprises, de face.