Valls: Le déplacement de Hollande à Cuba est «un succès»

MONDE C’était la première fois qu'un président français était en visite officielle dans le pays...

A.B. avec AFP
— 
Manuel Valls estime que la visite de François Hollande à Cuba est un succès.
Manuel Valls estime que la visite de François Hollande à Cuba est un succès. — Alex Castro/AP/SIPA

Manuel Valls a estimé mardi à l'Assemblée que le déplacement de François Hollande à Cuba, au cours duquel il s'est entretenu avec Fidel Castro, était un «succès» diplomatique pour la France.

Présentée comme «historique» par l'Élysée, l'entrevue à Cuba entre François Hollande et Fidel Castro a été vertement critiquée mardi par des ténors de l'UMP, qui parlent de «faute morale» et dénoncent la «complaisance» du chef de l'État à l'égard du régime cubain. L'opposition reproche aussi au chef de l'État de ne pas avoir assisté le 9 mai, à Moscou, à la commémoration de la victoire des alliés lors de la Seconde Guerre mondiale.

«Les chefs d'État et de gouvernement, c'est le cas entre le président de la République et la chancelière allemande, se sont concertés sur la présence des responsables de l'Union européenne» à Moscou, a expliqué le Premier ministre, lors de la séance des questions d'actualité. Selon lui, «la France était représentée à un haut niveau par Laurent Fabius», ministre des Affaires étrangères.

«La parole de la France est aujourd'hui respectée»

«J'aurais aimé que vous vous félicitiez de l'action de la France, notamment de François Hollande, en lien avec Angela Merkel, pour trouver une solution de paix en Ukraine», a ajouté Manuel Valls, interrogé par le député UMP Philippe Meunier.

«La parole de la France est aujourd'hui respectée», a estimé le Premier ministre. «Oui, le déplacement du président de la République à Cuba est un succès, car la France a pris toute sa part dans le rapport entre Cuba, qui est en train d'évoluer, et l'Union européenne», a aussi estimé le chef du gouvernement.

«Après les décisions du président (américain Barack) Obama, il s'agit aussi d'un message important pour les Caraïbes, l'Amérique centrale et l'Amérique latine», a-t-il enchaîné.

«Plutôt que d'être dans l'opposition stérile, d'être le porte-voix de celui qui critique en permanence le président de la République parce qu'il l'a battu en 2012, soyez davantage fier de l'action de la France à l'étranger», a conclu Manuel Valls.