L'Iran et les Etats-Unis se sont parlé officiellement

IRAK Leurs ambassadeurs à Bagdad se sont rencontrés et ont discuté durant quatre heures...

— 

La rencontre s'est déroulée dans la résidence du Premier ministre irakien Nouri al-Maliki, dans la Zone verte fortifiée de Bagdad.
La rencontre s'est déroulée dans la résidence du Premier ministre irakien Nouri al-Maliki, dans la Zone verte fortifiée de Bagdad. — AFP/Iraqi prime minister office

Ils se parlent officiellement pour la première fois depuis la rupture diplomatique en 1980. Les ambassadeurs américain et iranien à Bagdad, Ryan Crocker et Hassan Kazemi, ont discuté lundi pendant quatre heures de la situation en Irak, sans grandes avancées.

«Comme vous le savez, les délégations américaine et iranienne se sont rencontrées pour des discussions qui ont duré quatre heures au total. Je qualifierai l'atmosphère des discussions de professionnelle», a déclaré Ryan Crocker au cours d'une conférence de presse. «Les Iraniens et nous-mêmes avons énoncé les principes qui guident nos politiques respectives en Irak. Il y a eu des vues conformes, notamment sur le soutien à un Irak démocratique, sûr, stable et fédéral, qui contrôle sa propre sécurité et est en paix avec ses voisins. J'ai fait part aux Iraniens de notre scepticisme sur leur comportement en Irak, comme le soutien à des milices combattant les forces de sécurité américaines et irakiennes, le fait que les explosifs utilisés par ces groupes viennent d'Iran».

«Les Iraniens n'ont pas répondu directement à cela», a-t-il regretté, expliquant que son homologue avait répondu, en des termes généraux, que l'Iran soutenait l'Irak et le gouvernement du Premier ministre Nouri al-Maliki.