Macédoine: les Nations unies appellent au calme

MONDE Le pays connaît le pire épisode de violences depuis quatorze ans...

A.B. avec AFP

— 

En Macédoine, de violents affrontements ont éclaté à Kumanovo (nord), près de la frontière avec le Kosovo.
En Macédoine, de violents affrontements ont éclaté à Kumanovo (nord), près de la frontière avec le Kosovo. — M.Drobnjakovic/AP/SIPA

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a appelé lundi au calme après les combats entre la police et un groupe armé en Macédoine ce week-end.

«En ce moment délicat, (M. Ban) appelle tous les protagonistes à faire preuve du maximum de retenue et à éviter toute déclaration ou action qui pourrait faire monter la tension», a déclaré son porte-parole Stéphane Dujarric.

Ban Ki-moon «s'inquiète des violences récentes à Kumanovo» et soutient les appels au calme lancés par l'Union européenne. Il encourage les autorités de Macédoine «à réaffirmer leur attachement aux droits fondamentaux (...) en promouvant un environnement dans lequel des points de vue opposés peuvent s'exprimer librement», a ajouté le porte-parole.

Trente personnes inculpées pour terrorisme

Trente personnes ont été inculpées pour «terrorisme» lundi en Macédoine, après les combats meurtriers qui ont opposé la police à un groupe armé, présumé d'origine albanaise, ce week-end à Kumanovo (nord), les pires violences en quatorze ans dans ce pays. Vingt-deux personnes y ont perdu la vie.

«Les suspects sont accusés de terrorisme d'avoir mis en danger l'ordre constitutionnel et la sécurité ». Certains d'entre eux sont accusés de «possession illégale d'armes et d'explosifs», a indiqué le parquet dans un communiqué.