Grande-Bretagne: Pas question de toucher aux traités européens, prévient Sapin

EUROPE Le ministre de l'Economie exclut fermement toute renégociation, notamment en matière de libre circulation des travailleurs...

A.B. avec AFP

— 

Le ministre français des Finances Michel Sapin à Washington DC, le 18 avril 2015
Le ministre français des Finances Michel Sapin à Washington DC, le 18 avril 2015 — Nicholas Kamm AFP

Le ministre des Finances français Michel Sapin a averti lundi qu'il n'était pas question pour la France de toucher aux traités européens, dans un message au Premier ministre britannique fraîchement réélu.

«Pas de changement de traité»

«Nous considérons qu'il faut tout discuter, aller le plus loin possible dans les évolutions mais la ligne où on s'arrête c'est le changement de traité. Pas de changement de traité», a-t-il dit lors d'une conférence de presse, en réponse à une question sur les intentions du conservateur David Cameron.

«Les fondements même de l'Union européenne c'est la liberté de circulation des travailleurs sur son territoire», a indiquéMichel Sapin, faisant référence à la volonté britannique de revoir les conditions de mobilité en Europe.

«La City est dans l'Europe»

Le ministre a aussi évoqué la volonté du Royaume-Uni de garantir les meilleures conditions à la puissante place financière de Londres: «La City est dans l'Europe, avec les mêmes avantages et les mêmes réglementations que les autres».

Après sa victoire inattendue aux législatives britanniques, David Cameron va devoir composer avec un virulent courant eurosceptique au sein de son parti. Il a d'ores et déjà réaffirmé sa promesse d'organiser un référendum sur l'adhésion du Royaume-Uni à l'UE «d'ici fin 2017».