Référendum sur la sortie de l'UE: Hollande appelle Cameron et lui fait la leçon

POLITIQUE Le président a rappelé au Premier ministre britannique qu'il y avait «des règles en Europe» dans une conversation téléphonique...

20 Minutes avec AFP

— 

Le président François Hollande lors des cérémonies du 70e anniversaire de la capitulation allemande qui a mis fin à la II guerre mondiale, le 8 mai 2015 à Paris, quelques heures avant son départ vers les Antilles
Le président François Hollande lors des cérémonies du 70e anniversaire de la capitulation allemande qui a mis fin à la II guerre mondiale, le 8 mai 2015 à Paris, quelques heures avant son départ vers les Antilles — PHILIPPE WOJAZER POOL

François Hollande fait la leçon à David Cameron sur la sortir du Royaume-Uni de l'Union européenne. Le président a rappelé au Premier ministre britannique vendredi à son arrivée à l'aéroport de Grand Case à Saint-Martin (Antilles), qu'il y avait «des règles en Europe» dans une conversation téléphonique au lendemain de la victoire des conservateurs aux élections législatives en Grande-Bretagne.

«Il y a des règles en Europe»

«Il est légitime de tenir compte des aspirations des Britanniques mais il y a des règles en Europe et parmi ces règles il y la concertation», a affirmé François Hollande alors que le Premier ministre britannique a réaffirmé sa volonté d'organiser un référendum pour ou contre la sortie de la Grande-Bretagne de l'Union Européenne .

«Je lui ai dit que je voulais travailler avec lui notamment pour que nous puissions regarder la place du Royaume-Uni dans l'Union européenne», a déclaré François Hollande. «Il est légitime de tenir compte des aspirations des Britanniques» mais «parmi ces règles il y a la concertation», a-t-il ajouté.

Cameron a promis un référendum sur la sortie du pays de l'UE

«Le fait qu'il ait une majorité permettra justement d'avoir une stabilité car ce qu'on pouvait craindre c'était une instabilité qui aurait rendu difficiles les choix pour les Britanniques», a encore dit le président. «Ils n'ont pas dit qu'ils voulaient partir de l'UE», a-t-il précisé. «Cameron a dit qu'il voulait discuter, donc discutons», a-t-il conclu.

Vendredi, David Cameron, à peine réélu, a réitéré sa principale promesse: l'organisation d'ici à 2017 d'un référendum sur le maintien ou non du pays dans l'Union européenne. Une perspective inquiétante pour ses partenaires européens, qui craignent un «Brexit», un acronyme désignant une sortie du club des 28.