Méditerranée: L'épave du bateau aux plus de 700 morts retrouvée

TRAGEDIE Le parquet de Catane avait demandé à la marine de retrouver l'épave afin d'obtenir des images et d'évaluer les possibilités de renflouement...

N.Beu. avec AFP

— 

Les garde-côtes italiens scrutent la Méditerranéeà la recherche du bateau qui a coulé le 19 avril 2015.
Les garde-côtes italiens scrutent la Méditerranéeà la recherche du bateau qui a coulé le 19 avril 2015. — Angelo Carconi/AP/SIPA

La marine italienne a annoncé jeudi avoir repéré l'épave du chalutier dans le naufrage duquel plus de 700 migrants avaient trouvé la mort dans la nuit du 18 au 19 avril en Méditerranée.

«Aujourd'hui, à environ 85 milles au nord des côtes libyennes a été localisée, à 375 mètres de profondeur, une épave de couleur bleue d'une longueur de 25 mètres, susceptible d'être celle du bateau ayant coulé le 18 avril», a annoncé la marine dans un communiqué. Ce soir-là, le chalutier parti de Libye avec plus de 750 personnes à bord avait chaviré à l'arrivée d'un cargo portugais dérouté pour lui porter secours par les gardes-côtes italiens, qui n'ont retrouvé que 28 survivants et 24 corps.

Renzi a promis de renflouer le bateau

Le parquet de Catane (Sicile) a ouvert une enquête pour homicides involontaires, naufrage involontaire, incitation à l'immigration clandestine et séquestration de personnes contre deux des survivants, un Tunisien et un Syrien, soupçonnés d'avoir été le capitaine du bateau et son second. Selon le récit des survivants, une partie des passagers -hommes, femmes et enfants qui avaient déjà subi des exactions en Libye avant le départ- étaient enfermés dans les cales et pratiquement condamnés à mort quand le bateau a coulé.

Le parquet de Catane avait demandé à la marine de retrouver l'épave afin d'obtenir des images et d'évaluer les possibilités de renflouement. Lors du drame, le chef du gouvernement italien, Matteo Renzi, s'était engagé à faire renflouer le bateau afin d'offrir une sépulture digne aux migrants enfermés dans ses cales.