VIDEO. Fusillade au Texas: Daesh revendique pour la première fois une attaque sur le sol américain

TERRORISME Le groupe a fait une annonce sur sa radio...

M.P. avec AFP

— 

Le centre Curtis Culwell le 4 mai 2015 à Garland au Texas
Le centre Curtis Culwell le 4 mai 2015 à Garland au Texas — Jared L. Christopher AFP

Le groupe djihadiste de l'Etat islamique a revendiqué mardi sur sa radio la fusillade qui a eu lieu lundi au Texas à proximité d'un concours de caricature de Mahomet. Les deux assaillants ont été tuées par les forces de l'ordre déployées en nombre pour assurer la sécurité de cet événement organisé par des associations proches de l'extrême droite.

Tout savoir sur cette fusillade

C'est la première fois que le groupe État islamique (EI) revendique une attaque aux Etats-Unis. «Deux soldats du califat ont mené une attaque contre un exposition de caricatures contre le prophète à Garland, Texas, Amérique», a annoncé la radio de l'organisation qui a proclamé un «califat» à cheval sur l'Irak et la Syrie. «Nous disons à l'Amérique: ce qui se prépare sera plus important et plus amer. Vous verrez des choses horribles menées par les soldats de l'État islamique» a menacé le groupe djihadiste.

Les deux hommes qui avaient attaqué dimanche un rassemblement de l'American Freedom Defense Initiative, considérée comme islamophobe, organisant un concours de caricatures du prophète Mahomet, ont été abattus après avoir blessé un garde. Un porte-parole de la police de Garland, Joe Harn, a précisé lundi lors d'une conférence de presse que les deux hommes étaient sortis de leur véhicule et avaient immédiatement ouvert le feu avec des fusils mitrailleurs. « Clairement, ils étaient là pour tirer sur les gens», a-t-il dit

L'un des deux assaillants avait l'objet d'une enquête du FBI pour avoir exprimé l'intention de faire le djihad, selon des documents de justice obtenus par l'AFP. Selon les médias américains, les deux islamistes présumés étaient Elton Simpson, 31 ans, et Nadir Soofi, 34 ans, qui partageaient d'après le Los Angeles Times un appartement à Phoenix, dans l'Arizona (sud-ouest). CNN a diffusé des images d'agents du FBI pénétrant dans l'appartement pour le fouiller.

L'un d'entre eux était connu du FBI

D'après des documents de justice obtenus par l'AFP, Elton Simpson avait été condamné en août 2011 en Arizona à trois ans de mise à l'épreuve pour avoir menti au FBI. Dans des enregistrements du FBI, Simpson évoquait son souhait de se rendre en Somalie pour rejoindre ses «frères» et accomplir le djihad.

Mais le juge avait estimé qu'il n'y avait pas assez de preuves pour établir qu'il avait l'intention de rejoindre un groupe islamiste en Somalie.

Le père d'Elton Simpson a quant à lui dit à la chaîne ABC News que son fils, qui travaillait dans un cabinet de dentiste, avait «fait un mauvais choix». «Nous sommes Américains et nous croyons en l'Amérique. Ce que mon fils a fait reflète très mal ce qu'est ma famille», a déclaré Duston Simpson.