VIDEO. Etats-Unis: Fusillade mortelle aux abords d'un concours de caricatures de Mahomet

FAITS DIVERS Les deux individus ont été abattus par la police alors qu’ils venaient d’ouvrir le feu aux abords du centre où se déroulait le concours de caricatures de Mahomet…

Vincent Vantighem

— 

03 mai 2015, Garland (Etats-Unis). Un officier de police et un militaire patrouillent aux abords du centre où une fusillade a éclaté en marge d'un concours de caricatures de Mahomet.
03 mai 2015, Garland (Etats-Unis). Un officier de police et un militaire patrouillent aux abords du centre où une fusillade a éclaté en marge d'un concours de caricatures de Mahomet. — Gregory Castillo/AP/SIPA

Des crayons d’un côté. Des armes à feu de l’autre… Deux hommes ont été abattus, dimanche à Garland (Texas, Etats-Unis) alors qu’ils venaient d’ouvrir le feu aux abords d’un bâtiment où se tenait un concours de caricatures de Mahomet.

 

Selon les premiers éléments, les deux hommes «se sont approchés en voiture» du Curtis Culwell Center de Garland, au nord de Dallas, alors que s’achevait un concours de caricatures de Mahomet. «Ils ont ouvert le feu contre un officier de sécurité de la ville», indique un communiqué de la ville de Garland publié sur Facebook.

Deux policiers ont alors répliqué et ont abattu les deux hommes, ajoute le communiqué qui précise que les blessures de l’officier de sécurité, à la jambe, ne mettent pas sa vie en danger.

Le populiste anti-islam Geert Wilders était invité d’honneur

Organisé par l’association ‘’American Freedom Defense Initiative’’ connue pour ses positions anti-islamistes, ce concours était présenté comme un événement pour «la liberté d’expression» dont l’homme politique néerlandais Geert Wilders était l’invité d’honneur.

Pays-Bas: Geert Wilders menacé de mort après ses prises de position

Populiste célèbre pour ses diatribes anti-islam, Geert Wilders a lui-même commenté l’événement sur son compte Twitter, se disant «choqué» et dénonçant une «atteinte aux libertés de tous».

La police de Garland estime que le véhicule des assaillants pourrait contenir des explosifs. Une équipe de démineurs était donc sur place peu après l’incident. Les commerces environnants ainsi que le centre où se tenait l’exposition ont été évacués.