VIDEO. Paraguay: Violée et enceinte, une fillette de 10 ans n'a pas le droit d'avorter

SOCIETE Dans ce pays d'Amérique du Sud l'avortement est interdit, même en cas de viol...

20 Minutes avec agences
— 
Au Paraguay, une fillette de dix ans est enceinte de cinq mois après avoir été violée par son beau père
Au Paraguay, une fillette de dix ans est enceinte de cinq mois après avoir été violée par son beau père — Jorge Saenz/AP

Elle a dix ans, a été violée par son beau-père et est enceinte de presque cinq mois: ce drame fait scandale au Paraguay, où l'avortement est interdit, même en cas de viol.

C'est en examinant la jeune enfant la semaine dernière dans un hôpital de la capitale, Asuncion, que les médecins ont constaté une «croissance de l'abdomen». Ils pensent alors à «une tumeur», avant qu'une échographie ne révèle une grossesse. Et ce mardi, la fillette, qui a alors confié avoir été abusée par son beau-père, a de nouveau été hospitalisée en raison des risques pour sa santé, a indiqué la procureure Monalisa Muñoz, affirmant que cette grossesse pouvait mettre la vie de la fillette «en danger, ainsi que celle du bébé, car l'utérus n'est pas suffisamment développé».

Record d’avortements et de grossesses précoces

Le beau-père a pris la fuite

Alors que tout le pays s'émeut, la mère de l'enfant, employée d'une cantine scolaire et soupçonnée de tout savoir des agissements de son mari, a, elle, été arrêtée. En revanche, son compagnon, un employé de garage de 42 ans a pris la fuite.

De son côté, Ricardo Oviedo, directeur de l'hôpital des enfants d'Asuncion, regrette aujourd'hui que seuls les professionnels de la santé découvrent les cas d'abus sexuels au Paraguay: «c'est triste pour notre société, indigne. Cela doit nous obliger à agir contre ce fléau. Chaque citoyen doit dénoncer les abus pour que les enfants soient protégés.»

La mère avait déjà dénoncé ces viols

Il est cependant difficile dans ce pays d'Amérique du Sud de briser l'omerta. Ainsi, en janvier 2014, la mère de la fillette, qui a deux autres enfants de 8 et 13 ans, avait déjà rapporté aux autorités judiciaires les agressions sexuelles de la part de son concubin, sans pour autant déposer plainte. Le procureur avait ordonné une expertise psychologique. L'affaire avait été classée sans suite.

Ebola: grossesses précoces et risques de violences sexuelles au Sierra Leone

Selon les chiffres officiels, 19% des grossesses concernent des mineures au Paraguay (7 millions d'habitants). Et à l'hôpital d'Asuncion, où naissent 2.000 enfants par an, le Dr Ricardo Oviedo a recensé, au cours de l'année écoulée, quatre grossesses d'adolescentes de 13 ans, douze de 14 ans et une trentaine de 15 ans. C'est la première fois que la grossesse d'une jeune enfant de 10 ans y est toutefois constatée.