Indonésie: Neuf condamnés à mort ont été informés de leur exécution imminente

PEINE CAPITALE Parmi eux figurent huit étrangers. Le Français Serge Atlaoui a été retiré de la liste...

20 Minutes avec AFP

— 

Le 24 avril 2015, un convoi de police transporte la Philippine condamnée à mort pour trafic de drogue en Indonésie.
Le 24 avril 2015, un convoi de police transporte la Philippine condamnée à mort pour trafic de drogue en Indonésie. — Slamet Riyadi/AP/SIPA

Samedi, neuf condamnés à mort pour trafic de drogue en Indonésie ont été informés de leur exécution imminente. Après de fortes pressions diplomatiques de Paris, le Français Serge Atlaoui a été exclu de cette liste.

Parmi les neuf condamnés figurent huit étrangers – d'Australie, du Brésil, des Philippines et du Nigeria – qui ont été transférés dans une prison du complexe pénitentiaire de Nusakambangan, où ils seront fusillés, malgré les protestations internationales contre la peine de mort.

«Nous venons de finir les notifications à chaque condamné», a annoncé à l'AFP le porte-parole du parquet, Tony Spontana, précisant que les exécutions auraient lieu dans un délai d'au moins trois jours.

Le secrétaire général de l'ONU exhorte le gouvernement à gracier les condamnés

Il a précisé que Serge Atlaoui avait été retiré de la liste en raison d'une procédure encore en cours devant le tribunal administratif de Jakarta, où il conteste la décision du président indonésien, Joko Widodo, de rejeter sa demande de grâce.

Tony Spontana n'a indiqué aucune date pour les exécutions, mais l’avocat de la Philippine Mary Jane Veloso a fait savoir qu’elle avait été informée qu'elle serait fusillée mardi.

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a exhorté samedi le gouvernement indonésien à ne pas exécuter les condamnés