Chili: Le volcan Calbuco reste instable

ÉRUPTION Les cendres projetées modifient le paysage de cette région, qui est l'une des plus touristiques du pays...

20 Minutes avec AFP

— 

Au sud du Chili, le volcan Cabulco, en projetant des cendres, a transformé le paysage.
Au sud du Chili, le volcan Cabulco, en projetant des cendres, a transformé le paysage. — SIPA

Le Calbulco continue de projeter ses cendres. Samedi, trois jours après sa violente et surprenante double éruption, le volcan montrait toujours des signes d'instabilité au sud du Chili, où près de 6.000 habitants ont été évacués.

L'intriguant «homme fumée» jaillissant du volcan Calbuco

Les dégâts sont très lourds. La pluie de cendres qui est retombée sur cette région, l’une des plus touristiques du Chili, a déposé un tapis grisâtre et poussiéreux sur les routes et les maisons, faisant céder de nombreux toits sous son poids.

Le poids des cendres projetées par le volcan Cabulco, au sud du Chili, font s'effondrer les toitures. - SIPA

 

Parmi les quelques 6.000 personnes évacuées à proximité du volcan, situé à 1.300 kilomètres au sud de la capitale, Santiago, une centaine est logée dans des hébergements d'urgence. Les autres ont trouvé refuge chez leurs proches.

Voir notre diaporama: «Le réveil du volcan Calbulco»

 

La zone restait en alerte rouge samedi. A l'aube, de la lave incandescente a encore jailli du cratère, culminant à 2.003 mètres d'altitude, a constaté l'AFP.

300 agriculteurs affectés

Les deux éruptions n’ont officiellement pas fait de victimes mais elles ont transformé le décor, habituellement très vert, en paysage quasi-lunaire.

Selon le Bureau national des urgences (Onemi), près de 300 agriculteurs sont affectés par l'éruption et 4.000 ovins et bovins, ainsi que 350 animaux plus petits, ont été laissés sur place dans la précipitation. Samedi, une opération a été entreprise pour tenter de les évacuer, tout en continuant à tenter de libérer les routes des fines particules grisâtres qui les encombrent.

Le nuage de cendres a traversé les frontières. Il s’est propagé jusqu’en Uruguay et en Argentine. Plusieurs vols ont été annulés dans les aéroports des capitales de ces deux pays.