Les séismes les plus meurtriers de ces dix dernières années

CATASTROPHES NATURELLES La Chine et l'Indonésie ont été particulièrement touchées par des tremblements de terre...

20 Minutes avec AFP

— 

Des personnes déblaient les gravats devant l'église Saint-Joseph de Port-au-Prince (Haïti), le 20 février 2010, quelques semaines après le séisme qui a fait plus de 200.000 victimes.
Des personnes déblaient les gravats devant l'église Saint-Joseph de Port-au-Prince (Haïti), le 20 février 2010, quelques semaines après le séisme qui a fait plus de 200.000 victimes. — Javier Galeano/AP/SIPA

Près de 1.000 personnes, selon un bilan provisoire, ont péri dans un tremblement de terre au Népal ce samedi. C’est l’un des plus meurtriers de ces dernières années. Retour sur les séismes les plus dévastateurs des dix ans écoulés.

Le 8 octobre 2005, 75.000 morts au Pakistan et en Inde

La région du Cachemire a été touchée par un fort séisme qui a fait au moins 75.000 morts dont 73.300 côté Pakistan.

Le 27 mai 2006, 6.000 morts en Indonésie

Avec quelque 170.000 victimes dénombrées, l’Indonésie avait été le pays le plus touché par l’énorme tsunami provoqué par un séisme de magnitude de 9,3 dans l’océan Indien, le 26 décembre 2004. La catastrophe avait fait plus de 220.000 morts au total. Deux ans plus tard, un nouveau tremblement de terre a fait quelque 6.000 morts et plus de 1,5 million de sans-abri sur l’île de Java.

Le 15 août 2007, plus de 900 morts au Pérou

La capitale, Lima, et le sud du pays furent victime d’un séisme de magnitude 7,7. Bilan : plus de 900 morts et disparus et 320.000 sinistrés

Le 12 mai 2008, 87.000 morts en Chine

Il fut le séisme le plus meurtrier qu’ait connu l’Empire du Milieu depuis 32 ans. La province du Sichuan, au sud-ouest, fut la plus éprouvée par ce tremblement de terre de magnitude 8.Dans une réserve nationale, des pandas auraient senti arriver la catastrophe...

Les habitations ont également été ébranlées hors du Sichuan, notamment dans la métropole géante de Chongqing, habitée par quelque 33 millions de personnes. - AFP

Le 30 septembre 2009, plus de 1.100 morts en Indonésie

Un tremblement de terre d’une intensité de 7,6 frappe l’ouest de Sumatra, tue plus de 1.100 personnes et fait plus de 500.000 sans-abri.

Le 12 janvier 2010, plus de 200.000 morts en Haïti

La capitale, Port-au-Prince, a été en partie détruite. Autre conséquence de la catastrophe : un million de personnes ont été déplacées. Cinq anq après, le pays tente toujours de se reconstruire.

Le 27 février 2010, plus de 520 morts au Chili

Dans le centre-sud du pays, et notamment dans le Maule, au sud de la capitale, Santiago, un tremblement de terre d’une magnitude de 8,2 a été suivi d’un tsunami.

Le 14 avril 2010, 3.000 morts en Chine

La catastrophe a eu lieu dans une province reculée, le Qinghai, au nord-ouest de la Chine. Le séisme était de magnitude 6,9.

Le 11 mars 2011, 19.000 morts au Japon

Les images ont traumatisé le monde entier. Un tsunami précédé d’un séisme de magnitude 9 dévastent le nord-est du Japon. Ils provoquent aussi un accident nucléaire de grande ampleur à la centrale de Fukushima.

Le toit d'une maison détruite par le tsunami à Onagawa, le 14 mars 2011. - AFP

 

Le 23 octobre 2011, 600 morts en Turquie

Un séisme de magnitude 7,2 est survenu dans l’est du pays, faisant plus de 600 morts et 4.150 blessés.

Le 3 août 2014, 600 morts et 24.000 blessés en Chine

Un tremblement de terre, de magnitude 6,1, frappe la province du Yunnan, dans le sud-ouest de la Chine. 80.000 maisons se sont effondrées.