Irak: Trois kamikazes, dont un Français, ont réalisé une attaque meurtrière à la frontière jordanienne

TERRORISME L'attaque a fait quatre morts du côté irakien du poste-frontière avec la Jordanie...

20 Minutes avec AFP

— 

Le groupe Etat islamique a revendiqué une attaque perpétrée  le 25 avril par trois kamikazes à la frontière entre l'Irak et la Jordanie.
Le groupe Etat islamique a revendiqué une attaque perpétrée le 25 avril par trois kamikazes à la frontière entre l'Irak et la Jordanie. — Compte Twitter de Michael Horowitz @michaelh992

Un Français, un Belge et un Sénégalais. Le groupe Etat islamique (EI) a revendiqué une attaque perpétrée samedi par ses trois kamikazes qui a fait quatre morts du côté irakien du poste-frontière avec la Jordanie.

Ils ont fait exploser des véhicules piégés, dont un camion, à trois points de contrôle successifs du poste-frontière de Touraibil, dans la province d'Al-Anbar (ouest), a indiqué Sabah Karhout, chef du Conseil de cette province, qui a fait état de quatre morts et de huit blessés dans les rangs des forces de sécurité. Le chef-adjoint en charge du seul poste-frontière irako-jordanien et un colonel de l'armée irakienne ont confirmé que l'attaque a bien eu lieu, mais ont fourni des bilans plus élevés.

Offensive fulgurante de l'EI

Dans un communiqué publié en ligne, le groupe jihadiste a revendiqué l'attentat et précisé la nationalité de ses trois kamikazes. L'EI a expliqué que l'attentat suicide visait le principal point de contrôle du poste-frontière, les bâtiments hébergeant les forces de sécurité, ainsi qu'une patrouille de l'armée.

Les forces irakiennes ne contrôlent que des poches de territoires dans la vaste province désertique d'Al-Anbar, qui s'étend des frontières syriennes, jordaniennes et saoudiennes jusqu'aux portes de Bagdad, alors que l'EI en occupe une grande partie.

Le groupe jihadiste s'est emparé de secteurs dans cette province à majorité sunnite bien avant de lancer en juin dernier la fulgurante offensive qui lui a permis de prendre le contrôle de vastes territoires au nord et à l'ouest de Bagdad.