Affaire Atlaoui: Le Français ne figure pas sur la prochaine liste des condamnés à exécuter

DIPLOMATIE C'est ce que viennent d'annoncer les autorités indonésiennes....

M.B. avec AFP

— 

Serge Atlaoui.
Serge Atlaoui. — Tatan Syuflana/AP/SIPA

Une lueur d'espoir pour Serge Atlaoui. Cité depuis des semaines parmi les neuf étrangers condamnés à mort en Indonésie dans l'attente d'une exécution imminente, le Français ne figure pas sur la liste qui vient d'être annoncée, a fait savoir samedi le Parquet général de Jakarta. Neuf détenus dans le couloir de la mort, parmi lesquels huit étrangers condamnés pour trafic de drogue, ont reçu leur notification officielle d'exécution imminente

«Il est inquiet mais combatif»

Si le nom de Serge Atlaoui a été retiré au dernier moment, c'est en raison d'un recours déposé par le Français devant le tribunal administratif après le rejet de la grâce présidentielle qui selon lui n'était pas motivée. Aucune date d'audience n'a été fixée à ce jour.

«Notre ambassade a eu Serge au téléphone. Il est inquiet mais combatif, a indiqué le porte-parole du Quai d'Orsay, Romain Nadal. Nous allons intensifier notre mobilisation dans un cadre bilatéral, européen et multilatéral. Nous ne renonçons pas à obtenir la non-exécution de Serge Atlaoui».

Serge Atlaoui: Des fonderies de Moselle aux geôles indonésiennes

François Hollande passe aux menaces

«J'accueille avec la prudence qui s'impose cette nouvelle qui serait un soulagement», expliquait, avant l'annonce du Parquet, l'avocat de Serge Atlaoui au Parisien .Contrairement aux autres représentations diplomatiques en Indonésie -- d'Australie, du Brésil, des Philippines et du Nigeria --, l'ambassade de France à Jakarta avait confirmé samedi n'avoir reçu aucune convocation pour se rendre à la prison de Nusakambangan, où sont incarcérés les neuf détenus étrangers, afin d'assister à des réunions pour évoquer la préparation des prochaines exécutions.

Serge Atlaoui aura le choix de mourir «assis ou debout face à douze tireurs»

De son côté, François Hollande passe aux menaces. Le président français a prévenu samedi qu'il y aurait des conséquences «diplomatiques» dans les relations entre la France et l'Europe, d'une part, et l'Indonésie, de l'autre, en cas d'exécution du Français Serge Atlaoui, condamné à mort en Indonésie pour trafic de drogue.