VIDEO. Séisme au Népal: Une violente réplique de magnitude 6,7 ressentie ce dimanche

CATASTROPHE NATURELLE Le séisme dévastateur a fait plus de 2.000 morts depuis samedi...

20 Minutes avec AFP

— 

Des personnes déblaient la place Durbar, à Katmandou (Népal), quelques heures après le séisme survenu le 25 avril 2015.
Des personnes déblaient la place Durbar, à Katmandou (Népal), quelques heures après le séisme survenu le 25 avril 2015. — AFP
  • Un puissant séisme de magnitude 7,8 a touché le Népal samedi
  • Une violente réplique de magnitude 6,7 a de nouveau secoué le pays ce dimanche
  • Le dernier bilan fait état de près de 2.000 morts
  • Le séisme a déclenché une avalanche au camp de base de l'Everest faisant 10 victimes dont des alpinistes étrangers
  • Le quai d'Orsay a mis en place une cellule de crise

Une violente réplique de magnitude 6,7 a secoué dimanche le Népal, au lendemain d'un séisme dévastateur qui a fait plus de 2.000 morts dans le pays himalayen et chez ses voisins, a annoncé l'Institut américain de géophysique (USGS). Cette dernière secousse a frappé une zone située au nord-ouest de Katmandou, non loin de la frontière chinoise, à une profondeur de 10 km, a précisé l'USGS.

Elle a été ressentie jusqu'au mont Everest, où elle a déclenché de nouvelles avalanches, selon des alpinistes sur place. «On vient juste d'avoir notre plus forte réplique jusqu'à présent ici au camp de base de l'Everest. Plus petite que la secousse originelle, mais le glacier a tremblé et avalanches», a tweeté un alpiniste, Jim Davidson.

Le tremblement de terre s'est produit à 77 kilomètres au nord-ouest de Katmandou. Le bilan dépasse les 2.000 morts, a-t-on appris ce dimanche auprès de responsables népalais et des pays voisinsLe porte-parole de la police népalaise, Kamal Singh Ban, a déclaré que 1.953 personnes avaient été tuées au Népal même. En Inde, les autorités ont fait état de 53 morts. Dix-sept personnes ont été tuées au Tibet, selon la presse officielle chinoise. Une dizaine de victimes ont péri dans une avalanche dans le camp de base de l'Everest.

Les Etats-Unis ont annoncé l'envoi de secours ainsi que le déblocage d'une enveloppe d'un million de dollars.

François Hollande a déclaré que la France était prête à «répondre aux demandes de secours et d'assistance» que le Népal pourrait lui adresser. Dans un communiqué publié par l'Elysée, le chef de l'Etat indique que le Quai d'Orsay «a activé le centre de crise pour répondre aux demandes concernant les Français se trouvant dans la zone du séisme».

>> La catastrophe en images

 

Sympole de l'extrême violence de ce séisime, à Katmandou, la tour historique de Dharhara de neuf étages s'est d'ailleurs effondrée et des corps ont été retrouvés sur les lieux de la catastrophe, selon des témoins et des images de la télévision locale.

«Les murs des maisons se sont effondrés»

«Autour de moi, les murs des maisons se sont effondrés dans la rue. Toutes les familles sont dehors dans la cour, blotties les unes contre les autres, les secousses continuent», a rapporté un journaliste de l'AFP à Katmandou.

Un violent séisme a ébranlé le Népal le 25 avril 2015 - Zhou Shengping/AP/SIPA

La magnitude du séisme initialement évaluée à 7,5 a été ensuite revue à la hausse à 7,9, avec une profondeur de 15 km, selon l'USGS. Le tremblement de terre a frappé à 68 km à l'est de la ville touristique de Pokhara. Selon les médias locaux, les secousses ont duré entre 30 secondes et deux minutes, et ont été ressenties en Inde voisine, jusqu'à la capitale, New Delhi.

«Nous sommes en train de réunir davantage d'informations et nous nous efforçons de venir en aide à ceux qui ont été touchés, chez nous et au Népal», a tweeté le Premier ministre indien.

En 2011, un séisme de magnitude 6,9 avait ébranlé le nord-est de l'Inde, secouant le Népal, et faisant 110 morts.