La direction dément avoir vidé l’usine pendant le week-end

— 

Dur retour de week-end pour les salariés de Nexans Harnesses, filiale du fabricant français de câbles Nexans. A leur arrivée dans les locaux lundi matin, ils n’ont pu que constater que les outils de production et les stocks avaient été déménagés, a expliqué Guy Daneel, secrétaire permanent régional du secteur métal du syndicat chrétien CSC.

La direction de la société belge aurait en effet profité du week-end pour vider l'entreprise, située à 15 km au sud de Bruxelles, selon le syndicat.
Une accusation que Nexans dément. «Aucune machine n'est sortie du site. A aucun moment, Nexans Harnesses n'a empêché le personnel de poursuivre son travail habituel. Les produits finis provenant de Slovaquie ont été déménagés temporairement dans l'intérêt des clients et pour leur garantir des livraisons sans interruption», a affirmé mardi la direction de Nexans Harnesses dans un communiqué.
Selon Stefan Krumm, directeur de l’entrprise, le personnel qui le souhaite «peut travailler», du matériel ayant été rapporté à l'usine et de nouveaux ordres de fabrication ayant été lancés mardi.

Postes supprimés

Pour Guy Daneel, Nexans Harnesses n'a annoncé que lundi après-midi au personnel son intention de mettre fin à toute production sur le site, spécialisé dans les câbles électriques et optiques pour l'aviation, les satellites et les véhicules industriels.

La fin de la production s'accompagnera de la disparition de quelque 70 postes d'ouvriers sur les 94 emplois que compte l'entreprise.
«Ce qu'a fait Nexans est illégal, puisque la direction avait manifestement pris sa décision avant d'entamer la procédure d'information prévue par la loi», a estimé Guy Daneel.

5,4 milliards de chiffre d’affaires

La direction de la filiale belge n'était pas joignable mardi matin pour commenter l'information, mais selon l'agence de presse Belga, l’entreprise a insisté sur la nécessité de mettre l'outil de production et les stocks «en sécurité» pour préserver les intérêts des clients.

Nexans, leader mondial de l'industrie du câble, est présent industriellement dans 29 pays et commercialement dans le monde entier. Le groupe emploie 20.000 personnes et a réalisé un chiffre d'affaires de 5,4 milliards d'euros en 2005, selon le site de l'entreprise, côtée à la Bourse de Paris.