Migrants: Le commandant du chalutier qui a fait naufrage entendu par la justice

ENQUETE Le ommandant du chalutier est considéré comme le premier responsable de l'hécatombe survenue en mer...

20 Minutes avec AFP

— 

Le commandant du chalutier qui a fait naufrage, Mohammed Ali Malek sur le navire italien Bruno Gregoretti, le 20 avril 2015
Le commandant du chalutier qui a fait naufrage, Mohammed Ali Malek sur le navire italien Bruno Gregoretti, le 20 avril 2015 — ALBERTO PIZZOLI AFP

L'interrogatoire par un magistrat italien du commandant du chalutier dont le naufrage dimanche a fait plus de 700 morts, a débuté vendredi à Catane, en Sicile, a-t-on appris de source judiciaire.

Un juge des enquêtes préliminaires, équivalent d'un juge d'instruction, a commencé à entendre le Tunisien Mohammed Ali Malek pour décider ou non de l'inculper, sur la foi des déclarations des survivants de ce naufrage, dont de nombreux l'ont désigné comme celui qui pilotait ce chalutier chargé de quelque 750 migrants. Son complice présumé, le Syrien Mahmoud Bikhit est également interrogé.

Le chalutier a heurté le cargo venu le secourir

Selon les témoignages, le Tunisien pilotait le bateau et a laissé à plusieurs reprises son second contacter par téléphone satellitaire leur organisation en Libye.

A l'arrivée du cargo portugais dérouté par les gardes-côtes et venu le secourir, le chalutier a chaviré parce qu'il «était chargé jusqu'à l'invraisemblable» et en raison des «mauvaises manœuvres du commandant», a affirmé le parquet, précisant que le chalutier avait heurté trois fois le cargo avant de sombrer.