Migrants: 14 migrants écrasés par un train en Macédoine

MONDE Ils étaient originaires de Somalie et d'Afghanistan...

20 Minutes avec AFP

— 

Capture écran google map de Veles en Macédoine.
Capture écran google map de Veles en Macédoine. — Capture écran google map

Au moins 14 migrants clandestins de Somalie et d'Afghanistan ont péri écrasés par un train jeudi soir dans le centre de la Macédoine, ont annoncé vendredi les autorités macédoniennes.

L'accident s'est produit vers 22H30 à hauteur de la ville de Veles (50 km au sud de la capitale Skopje) lorsque des clandestins ont été aperçus assis sur la voie ferrée par le machiniste d'un train international en provenance de Grèce qui n'a pu les éviter, a indiqué le parquet macédonien dans un communiqué.

Route des Balkans

«Le machiniste a tenté d'arrêter le train, il a activé la sirène, de nombreux migrants ont réussi à s'enfuir mais 14 ont été tués», selon ce communiqué. La voie ferrée qui traverse la Macédoine en direction du nord est fréquemment le théâtre d'accidents similaires, les clandestins suivant ce chemin pour rejoindre la Serbie et, plus au nord, le territoire de l'Union européenne.

Un douzaine de clandestins ont péri au cours des six derniers mois dans des accidents semblables en Macédoine, a indiqué à l'AFP Antia Stojkovska, une porte-parole de la police. La Macédoine, comme les autres pays de la région, se trouve sur « la route des Balkans » utilisée par des groupes criminels se livrant au trafic d'êtres humains, de drogue et d'armes vers les pays de l'UE.

Moins cher que la traversée

Selon le dernier rapport de l'agence Frontex, l'agence européenne pour la sécurité des frontières de l'UE, les passeurs macédoniens demandent entre 120 et 200 euros pour amener les migrants jusqu'à la frontière serbe.

La route par les Balkans est toutefois moins onéreuse que la traversée, 1.800 euros maximum contre jusqu'à 3.000, toujours selon Frontex.  A la frontière entre la Serbie et la Hongrie, porte d'entrée de l'UE vers l'Autriche et l'Allemagne, le nombre de migrants a augmenté de 338% (une multiplication par quatre) entre 2012 et 2013, selon Frontex.