Condamnation à mort de Serge Atlaoui: L'Indonésie a donné l'ordre de préparer l'exécution

JUSTICE Aucune date d'exécution n'a pour l'instant été communiquée...

L.C. avec AFP
— 
Serge Atlaoui.
Serge Atlaoui. — Tatan Syuflana/AP/SIPA

Le gouvernement indonésien a annoncé ce jeudi avoir donné l'ordre de préparer les exécutions de dix condamnés à mort pour trafic de drogue, dont le Français Serge Atlaoui.

«L'ordre a été donné de lancer les préparatifs», a déclaré à l'AFP le porte-parole du bureau du procureur général, Tony Spontana. Aucune date n'a cependant été fixée pour les exécutions.

Lire aussi: Qui est Serge Atlaoui?

L'Elysée a demandé à plusieurs reprises aux autorités indonésiennes de faire preuve de «clémence» et de gracier le Français condamné à la peine capitale à l'issue d'un procès dont Paris conteste la régularité, en vain.

Paris hausse le ton

Dans une lettre adressée jeudi à son homologue indonésienne, dont l'AFP a eu une copie, le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius a dénoncé le fait que, selon lui, Serge Atlaoui n'a «pas bénéficié du plein exercice de ses droits», «du fait de graves dysfonctionnements de la justice indonésienne». Il a été victime d'un «traitement expéditif», et a été «condamné à mort par une décision qui comporte des affirmations erronées», a-t-il accusé.

Décryptage: Pourquoi la diplomatie française ne sauvera pas Serge Atlaoui

Interrogée par l'AFP à Jakarta, la ministre indonésienne des Affaires étrangères Retno Marsudi a indiqué qu'elle communiquerait dans la soirée par téléphone avec Laurent Fabius. «Je vais lui expliquer le système judiciaire en Indonésie, et je vais lui expliquer l'urgence de la situation provoquée par les crimes liés à la drogue» dans l'archipel, a-t-elle déclaré.

De son côté, Laurent Fabius a convoqué mercredi, pour la troisième fois, l'ambassadeur d'Indonésie pour évoquer cette affaire.

Les dix condamnés, originaires d'Australie, France, Brésil, Philippines, Nigeria, Ghana et Indonésie, seront alignés ensemble devant un peloton d'exécution.