VIDEO. Abou Bakr al-Baghdadi aurait été grièvement blessé par un bombardement

MONDE Selon le quotidien britannique «The Guardian», l'homme ne serait plus capable d'assurer la direction du groupe terroriste. Le Pentagone dément...

Anne-Laëtitia Béraud

— 

Abuu Bakr al-Baghdadi dans une vidéo diffusée le 5 juillet 2014.
Abuu Bakr al-Baghdadi dans une vidéo diffusée le 5 juillet 2014. — Uncredited/AP/SIPA

Le djihadiste Abou Bakr al-Baghdadi, «calife» autoproclamé du groupe Daesh, aurait été grièvement blessé le 18 mars dans l’ouest de l’Irak dans une frappe aérienne américaine, selon plusieurs sources. 

D'après le journal The Guardian, le djihadiste ne serait plus capable d’assurer au quotidien la direction du groupe djihadiste. Cette direction serait ainsi assurée notamment par des militaires et des conseillers du groupe Etat islamique.

Le Pentagone ne confirme rien

Mais le Pentagone a fait savoir ce mardi que le chef de l'organisation État Islamique n'a pas été blessé lors d'une frappe aérienne. 

L'annonce de la mort d'Abou Bakr al-Baghdadi «avait déjà émergé» à la mi-mars, et le Pentagone avait alors estimé «qu'il n'y avait rien pour indiquer que al-Baghdadi avait été blessé ou tué», a réagi le colonel Steven Warren, porte-parole du Pentagone. Aujourd'hui, «il n'y a rien qui indique un changement» dans cette évaluation, a-t-il ajouté, précisant que le chef de l'EI «n'était pas» une cible des frappes qui ont eu lieu à ce moment-là.

Frappe dans une zone tribale irakienne

De son vrai nom Ibrahim al-Badri al-Samarraï, le terroriste aurait failli mourir dans cette attaque qui a touché un convoi de voiture dans la zone tribale sunnite irakienne d’Al-Baaj, selon plusieurs sources. Son état s'améliorerait après une période critique.

Qui est Abou Bakr al-Baghdadi, le calife de l’État islamique?

Le territoire d’Al-Baaj, proche de la Syrie, est considéré comme un paradis de la contrebande et un refuge pour djihadistes depuis 2004, précise le quotidien.