Israël intensifie ses raids à Gaza

A. L. G. (avec AFP)

— 

Une Palestinienne réagit après un raid israélien qui a fait trois morts le 20 mai 2007
Une Palestinienne réagit après un raid israélien qui a fait trois morts le 20 mai 2007 — REUTERS/Ibraheem Abu Mustafa

Israël a donné son feu vert ce dimanche pour amplifier les incursions à Gaza alors que des roquettes continuaient de s’abattre sur l’Etat hébreu.

Vingt et un morts

Pourtant, avant l’aube, l’aviation israélienne a mené une série de raids contre des objectifs du Hamas. Des raids qui ont repris dans la soirée. Au total, vingt-sept Palestiniens - vingt-deux membres du Hamas et quatre civils - ont péri dans les opérations menées depuis mercredi par Israël.

Malgré cela, dimanche, les roquettes n’ont pas cessé de tomber sur le sud du pays. A tel point que le gouvernement a décrété «l’état d’exception» dans les villes bordant la bande de Gaza.

A Gaza en revanche, le calme semblait revenu hier, à la faveur d’un cessez-le-feu entre le Hamas et le Fatah qui ne suscitait pas un espoir démesuré chez les habitants, mais la perspective de quelques heures de «répit». Samedi, les deux camps ont signé la trêve, pour la cinquième fois en dix jours de violences qui ont fait au moins cinquante morts.

«Qu'un cessez-le-feu sur le papier»

Jamais les affrontements n’avaient été aussi féroces. «C’est la première fois que je vois une violence pareille dans les combats. Tout le monde est prêt à aller jusqu’au bout», lâche Chadi, un combattant des Brigades des Martyrs d’al-Aqsa, qui ne croit pas à la trêve. «Ce n’est qu’un cessez-le-feu sur le papier. Tout le monde se prépare à la prochaine bataille qui peut éclater d’un moment à l’autre», prédit-il.

attentats Le Jihad islamique a menacé dimanche de recourir à des «dizaines» de femmes kamikazes pour des «opérations suicide» en cas d’intervention terrestre israélienne à Gaza.