Accusations de viols: Julian Assange donne son accord formel pour être entendu à Londres

JUSTICE Le fondateur de Wikileaks accepte d'être entendu dans une affaire d'agression sexuelle et de viol...

20 Minutes avec AFP
— 
Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks le 1er février 2012.
Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks le 1er février 2012. — Kirsty Wigglesworth/AP/SIPA

Le fondateur de Wikileaks Julian Assange a donné formellement son accord jeudi pour être entendu à Londres dans des affaires d'agression sexuelle et viol, a indiqué son avocat Thomas Olsson. «Nous avons envoyé la confirmation aujourd'hui au parquet que Julian Assange est d'accord pour être interrogé à Londres», a déclaré l'avocat suédois à l'AFP. Il a précisé que l'Australien n'avait formulé aucune demande en particulier.

Réfugié à l'ambassade d'Equateur

Le parquet suédois avait fait volte-face en mars en acceptant cette solution réclamée par la défense. Le but était de faire avancer une enquête ouverte en 2010 et bloquée par le refus de Julian Assange de sortir de l'ambassade d'Équateur où il s'est réfugié depuis 2012. En effet, l'affaire d'agression sexuelle, qui concerne l'une des deux plaignantes, sera prescrite en août si le parquet n'engage aucune poursuite.

Assange, 1.000 jours de claustration à l'ambassade d'Equateur à Londres

Assange assure que les relations sexuelles étaient consenties

Julian Assange nie les accusations portées contre lui par deux Suédoises âgées d'une trentaine d'années. Il affirme que les relations sexuelles étaient consenties. Il refuse de se soumettre au mandat d'arrêt européen lancé par la Suède, estimant qu'il risque d'être ensuite extradé vers les États-Unis pour la publication par Wikileaks en 2010 de 500.000 documents classés secret défense sur l'Irak et l'Afghanistan et 250.000 communications diplomatiques. Thomas Olsson a dit n'avoir aucune information sur la date à laquelle l'interrogatoire pourrait avoir lieu.