Etats-Unis: Quatre anciens mercenaires de Blackwater condamnés pour la mort de civils irakiens

ETATS UNIS En octobre, un jury avait déjà reconnu coupables les quatre anciens employés...

20 Minutes avec agences

— 

Le site où des "mercenaires" de la société de sécurité privée américaine Blackwater ont ouvert le feu, à Bagdad le 24 septembre 2007, tuant des civils
Le site où des "mercenaires" de la société de sécurité privée américaine Blackwater ont ouvert le feu, à Bagdad le 24 septembre 2007, tuant des civils — Ali Yussef AFP

Quatre ex-mercenaires de la société de sécurité privée américaine Blackwater (lire encadré) ont été condamnés, ce lundi, à de lourdes peines de prison pour avoir tué, en 2007, au moins 14 civils irakiens à Bagdad.

«Il s'agit d'un crime grave», a justifié le juge Royce Lamberth. Nicholas Slatten a été condamné à la prison à vie, tandis que Paul Slough, Evan Liberty et Dustin Heard ont écopé d’une peine de 30 ans de prison. Les procureurs avaient, eux, réclamé entre 47 et 57 ans de prison.

Le côté obscur des mercenaires de Blackwater

Il avait prémédité le meurtre

En octobre, ces quatre anciens employés de Blackwater avaient déjà été reconnus coupables de plusieurs chefs d'inculpation, allant de l'assassinat à l'homicide volontaire. Les jurés avaient jugé à l'unanimité Nicholas Slatten coupable d'avoir assassiné un civil irakien, et ses trois collègues d'alors coupables des meurtres de 13 Irakiens.

Après deux mois de procès, le jury avait reconnu la préméditation pour Nicholas Slatten. D’après des documents judiciaires, l’homme aurait, avant cette tuerie, dit à des proches qu'il voulait «tuer autant d'Irakiens qu'il pouvait pour se venger du 11-Septembre».

Les quatre accusés clamaient leur innocence

Lundi, le juge Lamberth a soutenu «pleinement» la décision du jury, alors que les quatre accusés continuaient de clamer leur innocence et de demander la clémence. Si durant la phase des plaidoiries, Bill Heberlig, avocat de Paul Slough, a rappelé le contexte de «menaces terribles de l'après 11-Septembre à Bagdad», le juge a rappelé que cet «acte sauvage» ne pourrait «jamais être cautionné par le tribunal».

«Je me sens complètement trahi par un gouvernement que j'ai servi honorablement», a réagi Paul Slough, après l'énoncé de sa sentence. «Dieu m'en est témoin, j'ai tiré contre deux personnes en uniforme irakien qui me tiraient dessus», a, de son côté, glissé Evan Liberty.

Fusillade autour d'un convoi diplomatique

Ces employés de Blackwater (qui a depuis changé de nom) étaient chargés de la sécurité d'un convoi diplomatique américain le 16 septembre 2007 sur la place Nisour, quand ils ont ouvert le feu sur des automobilistes et des passants qui se trouvaient là, utilisant des lance-grenades, des mitrailleuses, et des fusils automatiques. Selon les enquêteurs américains, 14 civils irakiens avaient été tués, 17 selon les enquêteurs irakiens. Le bilan de la fusillade fait état de 18 autres Irakiens blessés.