Qui est Stéphane Bridé, ce Français nommé ministre de l’Economie en Moldavie?

MONDE Il vit en Moldavie depuis 1999 et a été nommé ministre de l’Economie et vice-Premier ministre…

Audrey Chauvet

— 

Le Français Stéphane Bridé, ici à Chisinau le 11 février 2015, est devenu en début d'année ministre de l'Economie et vice-Premier ministre de la Moldavie
Le Français Stéphane Bridé, ici à Chisinau le 11 février 2015, est devenu en début d'année ministre de l'Economie et vice-Premier ministre de la Moldavie — VADIM DENISOV AFP

La France exporte ses talents: Stéphane Bridé, ancien conseiller financier, a été nommé ministre de l’Economie et vice-Premier ministre en Moldavie. Dans le pays le plus pauvre d’Europe, cet ancien cadre du prestigieux cabinet d’audit Ernst&Young, aujourd’hui âgé de 43 ans, a une mission compliquée: remettre sur les rails l’économie moldave.

Une vie en Moldavie

Stéphane Bridé semble toutefois bien armé pour cette mission. Après 18 ans de carrière en tant que conseiller financier de haut vol, il vit en Moldavie depuis plus de quinze ans. En 1999, il est envoyé pour sa première mission en tant que consultant pour France Telecom en Moldavie. Le pays le séduit et il s’installe deux ans après à Chisinau, la capitale, pour y créer le bureau local d’Ernst&Young. Il se marie avec une Moldave et en 2010 il quitte son premier cabinet pour fonder le bureau local d’autre géant de l’audit, Grant Thornton.

Parallèlement à sa carrière spécialisée dans le domaine de l’expertise fiscale, Stéphane Bridé a été occupé les postes de conseiller pour le commerce extérieur de la France en Moldavie et de trésorier à la Chambre de commerce et d’industrie France-Moldavie.

L’atout européen

Au début de l’année 2015, le gouvernement moldave s’approche de cet expatrié bien connu dans le milieu des affaires. «L'opportunité s'est présentée en début d'année avec le Parti démocrate de Moldavie (proeuropéen), qui était à la recherche d'un expert d'origine européenne connaissant le contexte» moldave, confie Stéphane Bridé à l’AFP. «La Moldavie est aujourd'hui au carrefour de plusieurs facteurs: la crise en Russie, qui a occasionné des turbulences dans la région et dans l'économie moldave, et la guerre en Ukraine qui a évidemment eu son impact», explique-t-il.

Sans étiquette politique, Stéphane Bridé pourrait être la carte européenne du gouvernement moldave: les médias moldaves voient en lui un moyen de «rassurer les partenaires européens irrités par la direction incertaine que prend la Moldavie quant à son intégration européenne». La Moldavie voudrait entrer dans l’Union européenne mais la récession économique qu’elle traverse et les tensions avec la Russie sur sa région russophone de Transnistrie rendent le processus très compliqué.