Gertrude Weaver, 116 ans, décède quelques jours après être devenue la nouvelle doyenne de l'Humanité

DECES Elle est Américaine...

20 Minutes avec AFP

— 

Une personne âgée se repose sur un fauteuil. Illustration sur la vieillesse.
Une personne âgée se repose sur un fauteuil. Illustration sur la vieillesse. — ALEXANDRE GELEBART / 20 MINUTES

Quelques jours après être devenue la doyenne de l'Humanité, l'Américaine Gertrude Weaver est décédée à l'âge de 116 ans, ont rapporté les médias américains. Gertrude Weaver, qui aurait eu 117 ans le 4 juillet, s'est éteinte lundi matin à la suite de complications provoquées par une pneumonie, dans une maison de retraite médicalisée de l'Etat de l'Arkansas (sud). Elle était devenue la doyenne de l'humanité le 1er avril, après le décès de la Japonaise Misao Okawa à 117 ans.

Sa longévité était due au fait qu'elle «traitait bien tout le monde»

«Elle savait qu'elle était la doyenne de l'Humanité, et elle en était très heureuse. Elle appréciait chaque appel téléphonique, chaque lettre, chaque commentaire», a déclaré au Washington Post Kathy Langley, une responsable du centre Silver Oaks Health and Rehabilitation Center où elle est décédée. Née en 1898 de parents agriculteurs, Gertrude Weaver était la benjamine de six enfants.

Elle avait déclaré par le passé à un journal de l'Arkansas que sa longévité était entre autres due au fait qu'elle «traitait bien tout le monde». Elle a eu quatre enfants, dont le seul encore en vie est un fils qui a soufflé mardi ses 94 bougies, selon le Washington Post. La Japonaise Misao Okawa était décédée le 1er avril moins d'un mois après avoir fêté son 117e anniversaire.