Le pape célèbre Pâques sur fond de violences religieuses

CHRETIENS Le pape François

20 Minutes avec AFP

— 

Le pape François célèbre Pâques, le 5 avril 2015 au Vatican.
Le pape François célèbre Pâques, le 5 avril 2015 au Vatican. — Andrew Medichini/AP/SIPA

Le pape François a présidé ce dimanche au Vatican la messe de Pâques, plus importante fête des catholiques qui y voient la résurrection de Jésus, dans un climat de violences dans le monde au nom de la religion encore assombri par le massacre de chrétiens au Kenya.

Cette troisième Pâque célébrée par François depuis son élection en mars 2013 est assombrie par le massacre des djihadistes Shebab contre les étudiants, en bonne partie chrétiens, de l'université de Garissa dans l'est du Kenya, qui a fait 148 morts jeudi.

Une «Troisième guerre mondiale, par morceaux»

Le pape a parlé à plusieurs reprises ces derniers mois d'une « troisième guerre mondiale, par morceaux » qui se développe.

« Aujourd'hui nous voyons nos frères persécutés, décapités et crucifiés pour leur foi en Toi, sous nos yeux ou souvent avec notre silence complice », avait accusé d'une voix sombre Jorge Bergoglio à la fin du Chemin de Croix vendredi soir au Colisée, s'adressant au Christ, « prince de la paix ».

Les massacres et les cohortes de réfugiés de Syrie et d'Irak, le chaos en Libye ou en Somalie, qui se répercute au Kénya, les affrontements civils en Centrafrique, les attentats antichrétiens dans des pays comme le Pakistan, la répression contre eux en Chine et en Corée du Nord, etc: La liste est longue des pays où les chrétiens sont menacés et obligés de se cacher ou de fuir.