Crash d'un avion A320: Qui étaient les victimes de la Germanwings?

DISPARITION «20 Minutes» a compilé les informations sur les passagers du vol de la Germanwings...

Vincent Vantighem

— 

Sur la zone du crash de l'A320 de Germanwings, le 25 mars 2015.
Sur la zone du crash de l'A320 de Germanwings, le 25 mars 2015. — Laurent Cipriani/AP/SIPA

Cent cinquante victimes. Et autant de familles brisées. Alors qu'on commence à en savoir plus sur les raisons qui ont conduit le vol de la Germanwings à s'écraser dans les Alpes de Haute Provence, 20 Minutes a compilé les informations sur quelques-unes des victimes de ce crash, notamment du New York Times.

Suivez les événements en direct par ici

Oleg Bryjak et Maria Radner (Allemagne)

Ce sont les deux premières victimes dont les noms sont sortis. Et pour cause, Oleg Bryjak et Maria Radner n’étaient pas des anonymes. Chanteurs d’opéra, ils venaient de se produire au Gran Teatre del Liceu de Barcelone pour interpréter Siegfried de Richard Wagner. Oleg Bryjak, baryton-basse, était âgé de 54 ans. Maria Radner, contralto âgée de 34 ans, voyageait avec son mari et leur bébé.

Satoshi Nagata and Junichi Sato (Japon)

Le ministère des Affaires étrangères japonais a identifié les deux victimes originaires de son pays qui étaient dans l’avion de la Germanwings. Satoshi Nagata avait une soixantaine d’années. Junichi Sato, une quarantaine. Ce dernier travaillait à Düsseldorf (Allemagne) pour une firme de la Seika, selon le Japan Times. Les familles des victimes n’ont pas autorisé le gouvernement japonais à livrer plus d’informations sur eux.

Seize lycéens et deux enseignants (Allemagne)

Leur histoire a émue toute l’Allemagne. Une classe entière de seize élèves de l’établissement Joseph Koenig d’Haltern am See ont péri dans l’accident d’avion avec leurs deux enseignants. Ils revenaient d’un voyage linguistique d’un peu moins d’une semaine à Barcelone. Leurs noms n’ont pas été dévoilés.

Marina Bandres Lopez-Belio, et son bébé de sept mois (Angleterre)

Elle vivait à Manchester (Angleterre). Et c’est pour assister aux funérailles de son oncle que Marina Brandres Lopez-Belio, 37 ans, s’est rendue en Espagne. Accompagnée de son bébé de sept mois, Julian, elle n’avait pas pu trouver un vol direct pour Manchester. C’est la raison qui l’a conduite à prendre ce vol pour Düsseldorf où elle devait changer d’appareil pour revenir en Angleterre.

Sebastian Greco et Gabriela Maues (Argentine)

On ne connaît pas les raisons qui ont poussé ce couple, âgé de 28 ans, à voyager en Espagne. C’est l’ambassade argentine en France qui a confirmé leur identité. D’après le Buenos Aires Herald, Gabriela Maues était la fille d’un pompier de Pacheco.

Maria del Pilar Tejada and Luis Eduardo Medrano (Colombie)

On ne connaît ni leur âge ni leur histoire. Dans un communiqué, le ministère des Affaires étrangères colombien a simplement confirmé que ces deux ressortissants étaient morts dans le crash.

Carol et Greg Friday (Australie)

«Notre famille n’arrive pas à y croire et est ébranlée par la tristesse…» Voilà les seuls mots qu’ont pu prononcer les proches de Carol Friday, 68 ans, et son fils, Greg, 29. Le gouvernement australien a confirmé l’identité des deux victimes.

Eyal Baum (Israël)

C’est sa famille qui a contacté les autorités israéliennes pour informer qu’il devait prendre ce vol. Agé de 39 ans, Eyal Baum vivait à Barcelone et voyageait à Düsseldorf pour raisons professionnelles.

Sonia Cercek (Allemagne)

C’était une supportrice inconditionnelle du club de Valence (Espagne). C’est la raison pour laquelle cette Allemande se déplaçait régulièrement en Espagne.

Juan Armando Pomo (Argentine)

Cet homme de 51 ans vivait depuis vingt ans au Paraguay. C’était un entrepreneur qui voyageait pour raisons professionnelles.

 

Pilar Vicente Sebastian (Espagne)

Cette directrice d’école de 55 ans se rendait en Allemagne pour rendre visite à son fils, actuellement en échange Erasmus. L’académie où elle enseignant lui a rendu hommage sur Twitter.

Josep Sabaté Casellas (Espagne)

Il allait être papa pour la quatrième fois, selon El Pais. Josep Sabaté Casellas avait été embauché par la marque Esprit il y a huit mois. Il se rendait d’ailleurs au siège allemand de la marque de textile à Düsseldorf.

Ariadna Falguera (Espagne)

Son époux était très connu en Catalogne. Et pour cause, il était le chef de cabinet du leader d’un parti nationaliste catalan, Esquerra Republicana de Catalunya. Aridana travaillait, elle, pour une enseigne de mode et se rendait en Allemagne pour son travail.

Yvonne et Emily Selke (Etats-Unis)

La mère et la fille s’étaient offert un petit voyage en Europe. Elles sont deux des trois victimes américaines du crash. «Nous sommes en contact avec leur famille et nous présentons nos plus sincères condoléances aux familles et êtres chers des 150 passagers», a déclaré la porte-parole du département d'État Jennifer Psaki.

Rogelio Oficialdegui et Manuel Rives (Espagne)

Les deux hommes travaillaient tous les deux pour Delphi à Barcelone. Rogelio Oficialdegui était tout proche de la retraite. Il se rendait à Düsseldorf pour assister à sa dernière réunion.