Un A320 de la Vueling se pose en urgence à Barcelone à cause d'une «odeur de fumée»

FAITS DIVERS L’appareil était à destination de Munich (Allemagne)…

Vincent Vantighem

— 

Le conseil d'administration de la compagnie aérienne espagnole Vueling a rejeté à l'unanimité l'offre d'achat du groupe britannique IAG, estimant son prix trop faible.
Le conseil d'administration de la compagnie aérienne espagnole Vueling a rejeté à l'unanimité l'offre d'achat du groupe britannique IAG, estimant son prix trop faible. — Josep Lago AFP

Comment ne pas avoir peur dans le contexte actuel? C’est la question que les 137 passagers du vol entre Barcelone (Espagne) et Munich (Allemagne) ont dû se poser, ce jeudi matin. Peu après son décollage de l’aéroport espagnol, le commandant de bord de ce vol de la compagnie Vueling a décidé de revenir se poser en urgence après avoir détecté une «odeur de fumée».

En live: Suivez en direct tous les événements de la journée

«Le protocole d'urgence a été activé mais l'atterrissage s'est déroulé normalement» à l'aéroport de El Prat de Barcelone, d'où était parti mardi le vol Germanwings à destination de Dusseldorf, dont l'accident a fait 150 morts mardi, a une source au sein de la compagnie aérienne.

Douze personnes ont décidé de ne pas repartir

Le vol a décollé vers 07H00 (06H00 GMT) et «quelques minutes plus tard, le pilote, suivant le protocole de sécurité, a décidé de revenir à l'aéroport de Barcelone car une odeur de fumée avait été détectée dans la cabine»,  a-t-elle ajouté.

Les passagers et l'équipage ont ensuite pu embarquer dans un autre A320 de Vueling qui a atterri à Munich peu avant midi. Douze voyageurs sur 137 «ont décidé de ne pas voler» à nouveau, a-t-elle ajouté, soulignant cependant que ce choix pouvait être motivé par des raisons d'emploi du temps vu le retard pris par le voyage. L'équipage est resté le même sur les deux vols.