Yémen: les forces hostiles au président s'emparent d'une base proche d'Aden

© 2015 AFP

— 

Des chars de l'armée yéménite près de la base Al-Anad, à 50 km au nord d'Aden, le 5 avril 2008
Des chars de l'armée yéménite près de la base Al-Anad, à 50 km au nord d'Aden, le 5 avril 2008 — Khaled Fazaa AFP

Les forces hostiles au président yéménite se sont emparées mercredi de la base aérienne d'Al-Anad, la plus importante du pays, se rapprochant davantage d'Aden (sud) où est retranché le chef de l'Etat, selon une source militaire.

«Les Houthis (miliciens chiites alliés à des militaires anti-président) ont pris le contrôle de la base aérienne d'Al-Anad» évacuée la semaine dernière par les militaires américains qui y étaient stationnés, a déclaré à l'AFP la source militaire.

La base, qui se trouve à un endroit stratégique, est tombée «après des affrontements limités» avec les forces armées loyales au président Abd Rabbo Mansour Hadi, qui la contrôlaient jusqu'à présent, a ajouté cette source.

Après s'être assurées du contrôle d'Al-Anad, les forces anti-Hadi ont ensuite avancé vers le sud et se trouvaient à quelque trois kilomètres d'Al-Houta, chef-lieu de la province de Lahej, limitrophe de celle d'Aden, a encore dit la source.

«En raison de la détérioration de la situation sécuritaire au Yémen, le gouvernement américain a transféré temporairement son personnel restant au Yémen», avait déclaré samedi dernier le porte-parole du Département d'Etat Jeff Rathke.

Le Yémen est un imporant allié des Etats-Unis dans le lutte contre Al-Qaïda, fortement implanté dans le sud et le sud-est de ce pays de la Péninsule arabique.