L'Irlande du Nord est «entrée dans une ère de paix»

C.F. avec AFP

— 

Le Premier ministre britannique Tony Blair serre la main au catholique Martin McGuinnes, investi vice-Premier ministre de l'Irlande du Nord. Derrière eux, le protestant Ian Paisley, nommé Premier ministre le 8 mai 2007.
Le Premier ministre britannique Tony Blair serre la main au catholique Martin McGuinnes, investi vice-Premier ministre de l'Irlande du Nord. Derrière eux, le protestant Ian Paisley, nommé Premier ministre le 8 mai 2007. — Reuters

Un moment historique, dont Tony Blair pourra se targuer d’avoir été l’investigateur. Le pasteur protestant Ian Paisley (Parti unioniste démocrate) a prêté serment mardi comme Premier ministre de l'Irlande du Nord qu'il dirigera avec le catholique Martin McGuinness (Sinn Féin), fait vice-Premier ministre.

108 députés

L'Irlande du Nord «est entrée dans une ère de paix», a déclaré le révérend Paisley, 81 ans, peu après la cérémonie. Les deux ennemis d'hier et les ministres du gouvernement composé de protestants et de catholiques ont promis «de servir tout le peuple d'Irlande du Nord de façon égale» devant le parlement régional de Stormont à Belfast.

L'assemblée de 108 députés, qui siège dans un vaste palais blanc autrefois symbole du pouvoir protestant dans la province, a rouvert ce mardi après près de cinq ans de paralysie. Peter Hain, le ministre britannique à l'Irlande du Nord, levant les deux pouces et arborant aussi un grand sourire à son arrivée, a parlé d'une «aube nouvelle». Il avait signé lundi le décret permettant le redémarrage du gouvernement semi-autonome dans la province, administrée précédemment par Londres.

Les Premiers ministres britannique Tony Blair et irlandais Bertie Ahern s'étaient déplacés pour assister à la cérémonie. «C'est une chose formidable que je ressens avec émotion», a confié Tony Blair dans une interview à la BBC. Le Premier ministre britannique, qui a travaillé sans relâche pour pacifier la province, compte sur cet événement pour rehausser son bilan alors qu'il se prépare à quitter Downing Street cet été.

30 ans de violences  

Ce nouveau gouvernement émerge près de dix ans après l'accord du Vendredi Saint de 1998 qui avait ouvert la voie à un pouvoir partagé entre catholiques et protestants. L'accord devait sceller la paix dans la province après 30 ans de violences interconfessionnelles qui ont fait 3.500 morts entre 1969 et 1998. Mais l'assemblée régionale a dû être suspendue en 2002 après une rupture de la confiance entre les deux communautés. Londres avait alors recommencé à diriger la province.