Attentat à Tunis: Des messages de solidarité appellent à passer ses vacances en Tunisie

TOURISME Les posts sur Twitter et sur Facebook, affichant l'intention de leurs auteurs de séjourner en Tunisie, se multiplient...

F.V.

— 

Capture d'écran de la photo de profil Instagram d'un internaute le 19 mars 2015.
Capture d'écran de la photo de profil Instagram d'un internaute le 19 mars 2015. — 20 Minutes

Depuis l'attaque terroriste au musée du Bardo mercredi, qui met en péril la saison touristique, les messages se multiplient sur Internet pour appeler à passer ses vacances en Tunisie. Une façon d'afficher sa solidarité avec les Tunisiens et sa détermination à ne pas céder à la terreur.

L'opération lancée en février prend une nouvelle dimension avec le drame

D'autres messages relayent plus précisément «Je serai en Tunisie le...», assorti d'une date et d'une photo. Il s'agit d'une opération de communication lancée en février par un employé de l'Office national du Tourisme tunisien pour relancer le secteur du tourisme, qui était déjà affaibli avant l'attentat de mercredi.

Comme l'a rapporté France 24 mi-février, Zied Chargui, l'employé en question, a lancé cette campagne sur une page Facebook. Il invite les touristes à indiquer sur une pancarte la date à laquelle ils arrivent et à se photographier. Et, s'ils sont déjà sur place, à écrire «je suis déjà à…» en indiquant la ville où ils séjournent.

Cette opération de communication a pris une nouvelle dimension après l'attaque du musée du Bardo. Revendiquer ce message devient, là encore, une façon de résister à la terreur et d'afficher sa solidarité avec les Tunisiens.

Contacté par 20 Minutes, Zied Chargui précise que les messages affluent sur la page Facebook depuis mercredi soir. «Il y a une grande solidarité. On a des messages du Venezuela, de France, d'Allemagne... C'est magnifique. Soyez sûrs que la Tunisie vaincra le terrorisme car elle a un peuple digne». Au nom de l'Office national du Tourisme tunisien, il invite également François Hollande à poster un selfie avec l'inscription «je serai en Tunisie le...» pour marquer sa solidarité.