Suède: Ce qu'on sait de la fusillade de Göteborg

FAITS DIVERS «20 Minutes» fait le point sur la fusillade qui a fait au moins 2 morts dans la nuit de mercredi à jeudi dans un pub de Göteborg, la deuxième ville de Suède…

C.P. avec AFP
— 
Une fusillade a fait deux morts dans un pub suédois à Göteborg, le 18 mars 2015.
Une fusillade a fait deux morts dans un pub suédois à Göteborg, le 18 mars 2015. — BJORN LARSSON ROSVALL / TT NEWS AGENCY / AFP

Beaucoup de mystère entoure encore l’attaque qui a eu lieu dans la nuit de mercredi à jeudi dans un pub de Göteborg (Suède). Alors que les autorités n’ont encore procédé à aucune interpellation, et que le bilan pourrait s’alourdir dans les heures qui viennent, 20 Minutes fait le point sur les éléments connus de cette affaire.

Que s’est-il passé ?

Au moins deux hommes ont fait irruption mercredi en fin de soirée dans un pub du quartier de Biskopsgården,dans la périphérie de la deuxième ville de Suède. Ils ont ouvert le feu à l'arme automatique avant de prendre la fuite en voiture. Ils n'auraient pas été blessés.

Göteborg (Suède). - Google Maps


Un témoin cité par le quotidien Aftonbladet a décrit deux tireurs utilisant des armes qui ressemblaient à des fusils d'assaut Kalachnikov. Selon lui, ces deux hommes ont fait irruption dans le pub, situé dans un quartier de la périphérie de Göteborg, et ont ouvert le feu. «Nous étions assis en train de regarder le match de foot quand les tireurs sont entrés», a raconté ce témoin.

Quel est le bilan ?

«Deux hommes ont été tués et dix à quinze personnes blessées, dont trois, quatre grièvement. A l'heure actuelle leurs jours ne seraient pas en danger», a indiqué vers 9h à l'AFP un porte-parole de la police Björ Blixter.

Un autre porte-parole de la police, Peter Adlersson, a également confirmé au site Anglophone The Local que deux personnes avaient été tuées et qu’une troisième (un homme d’une vingtaine d’années) avait son pronostic vital engagé.

Les services d'urgence de Göteborg ont indiqué au quotidien GT que huit personnes avaient été transportées à l'hôpital en ambulance.

Qui sont les assaillants ?

Jeudi matin, ils étaient toujours recherchés, a précisé à l’AFP le porte-parole de la police Björ Blixter. La police a bouclé la zone et a ouvert une enquête pour meurtre dans le cadre de laquelle elle a déjà interrogé plusieurs personnes. Aucune interpellation n'a eu lieu immédiatement.

Quelle piste est privilégiée?

Selon la police, rien ne permet de dire qu’il s’agit d’une attaque terroriste. Les enquêteurs privilégieraient la piste d’un règlement de compte entre bandes rivales. «Il y a eu des dizaines de fusillades impliquants des gangs à Göteborg, et beaucoup d’entre elles dans la zone de Biskopsgården [où se situe le pub] un ensemble de HLM avec un fort taux de chômage», a précisé le porte-parole de la police. Le 30 janvier, un homme avait été touché par au moins deux balles à la jambe lors d'une fusillade sur la même place.

En 2014, plus de 100 fusillades ont été recensées à Göteborg, 52 personnes ont été blessées et 21, tuées, a rapporté la radio publique SR. Jamais aucune n'a fait autant de victimes. Biskopsgården, où la population est majoritairement d'origine étrangère, est l'un des premiers quartiers en Suède a avoir été doté de caméras de surveillance en 2010.