Attentat à Tunis: Qui sont les victimes du musée du Bardo?

TERRORISME Un bilan encore provisoire fait état de 20 morts et 43 blessés...

M.C.

— 

Une personne blessée lors de l'attentat contre le musée du Bardo à Tunis, le 18 mars 2015
Une personne blessée lors de l'attentat contre le musée du Bardo à Tunis, le 18 mars 2015 — Salah Habibi AFP

Dix-huit touristes étrangers, dont deux Français, et deux Tunisiens ont été tués mercredi en plein Tunis dans une attaque menée par des hommes armés au musée du Bardo, la première à toucher des étrangers depuis la révolution tunisienne de 2011. Alors que le bilan évolue encore, 20 Minutes fait le point.

Les événements de la journée de mercredi en direct

Ce que l’on sait de l’attaque

  • Deux Français tués

En fin de soirée, le président François Hollande a annoncé dans un communiqué que deux Français avaient été tués et que «sept Français sont blessés, dont un reste dans un état grave». De son côté, le Premier ministre Manuel Valls a réagi sur Twitter pour déplorer la mort des deux Français: «Peine immense. La barbarie ne l'emportera pas. Avec les Tunisiens, le monde doit dire non à l'horreur du terrorisme islamiste».

Revoyant à la baisse le bilan précédent de vingt touristes tués, le Premier ministre tunisien, Habib Essid, a parlé à la télévision nationale «d'une situation définitive», listant «17 tués parmi les touristes » dont :

  • Quatre Italiens (trois confirmés par l’Italie)
  • Deux Colombiens
  • Cinq Japonais (le Japon confirme trois morts et trois blessés)
  • Un Polonais
  • Un Australien
  • Une Espagnole (Madrid parle de trois ressortissants tués)

Il n'a pas précisé la nationalité des deux derniers touristes morts.

  • Deux Tunisiens tués dans l’attaque

Outre les 18 touristes, deux Tunisiens, un policier et un chauffeur de bus, sont morts selon le Premier ministre. Quarante-quatre personnes, dont six Tunisiens, ont été blessées, certaines grièvement.

L'attaque, qui a duré environ quatre heures, n'a pas été encore revendiquée. Deux assaillants ont été abattus et une opération des forces de sécurité était en cours pour rechercher d'éventuels complices, selon les autorités.

Certains touristes voyageaient avec le croisiériste Costa, dont un bateau faisait escale dans le port de La Goulette (banlieue de Tunis). «Le capitaine a déclaré 14 passagers manquants, qui ne sont pas remontés à bord», a indiqué dans la soirée à l'AFP un porte-parole de Costa Croisières en France, tout en soulignant «ne pas pouvoir dire» s'ils figurent parmi les victimes de l'attaque au musée.