Ryanair refoule un enfant en attente d’une transplantation d’organes

ESPAGNE La compagnie aérienne a reconnu l’incident...

N.Beu.

— 

Photo d'un avion de la compagnie aérienne irlandaise Ryanair
Photo d'un avion de la compagnie aérienne irlandaise Ryanair — Philippe Huguen AFP

Chez Ryanair, être un enfant en attente d’une transplantation d’organes ne donne aucun passe-droit. Une famille originaire des Canaries l’a appris à ses dépens à l’un des aéroports des îles, samedi, quand la compagnie aérienne lui a interdit de monter à bord d’un avion en direction de Madrid, où un foie et un rein attendaient le petit garçon, pour cause de retard.

Selon la presse britannique, qui relaie une information d’Aviacion Digital, la famille avait appris plus tôt dans la journée qu’un donneur d’organes avait été trouvé pour l'enfant à l’hôpital de La Paz, à Madrid. Seule condition pour que la transplantation puisse avoir lieu: arriver à temps sur place.

Un vol Air Europa

Arrivée en quatrième vitesse à l’aéroport, la famille a donc tenté de réserver des sièges à bord du vol RYR2012 de Ryanair, partant à 16h50. Seulement malgré quelques appels au siège de la compagnie low-cost, la famille s’est vu refuser l’embarquement à bord de l’avion, qui est parti sans eux.

Ryanair a reconnu l’incident. «Nous nous sommes penchés sur leur demande et, malheureusement, nous n’avons pas pu autoriser l’embarquement de cette famille parce que le départ était trop proche», a indiqué un porte-parole, dont le règlement stipule que les voyageurs doivent embarquer vingt minutes maximum avant le décollage. La compagnie n’a toutefois pas précisé à quelle heure la famille est arrivée au guichet exactement ni si elle avait acheté des billets.

L'enfant et ses accompagnants ont finalement réussi à prendre le vol qui partait 70 minutes plus tard. Un avion Air Europa cette fois. L’hôpital madrilène n’a pas indiqué si la transplantation avait eu lieu ni dans quel état se trouvait l’enfant.