VIDEO. Irak: La tombe de Saddam Hussein aurait été détruite dans des combats

MONDE Mais le corps de l'ancien dictateur avait été déplacé...

A.B.

— 

La sépulture de l'ancien dictateur irakien Saddam Hussein, qui reposait dans son village natal de Aouja, a été détruite lors des combats entre forces irakiennes et combattants de Daesh.
La sépulture de l'ancien dictateur irakien Saddam Hussein, qui reposait dans son village natal de Aouja, a été détruite lors des combats entre forces irakiennes et combattants de Daesh. — A.AL-RUBAYE / AFP

La dernière demeure de l'ancien dictateur irakien Saddam Hussein n'aura pas résisté à la violence des combats. La tombe du Raïs aurait presque entièrement été détruite au cours d’affrontements violents entre les combattants du groupe Daesh et les forces irakiennes, dans une lutte pour le contrôle de la ville de Tikrit, située à quelques kilomètres au nord.

Le site piégé et le corps déplacé

«Les combattants de l'État islamique nous ont tendu une embuscade en plaçant des bombes tout autour de la sépulture», explique Yasser Nu'ma, capitaine de la milice chiite, à l’agence Associated Press (AP). Il ne resterait presque plus rien du monument, excepté quelques colonnes qui résistent encore. «C’est l’une des zones où les soldats de Daesh sont le plus massés, justement parce que c’est là que se trouve la tombe de Saddam Hussein. Début mars, avec l’appui de ces milices, l’armée irakienne a lancé une offensive d’envergure pour reprendre la ville de Tikrit, d’Aouja, aux mains de Daesh.

Tombé dès le mois de juin dans le giron de l’EI, le village qui abrite la sépulture de l’ex-dictateur a subi plusieurs attaques, poussant des proches de Saddam Hussein à déplacer sa dépouille dans un lieu tenu secret, par mesure de sécurité. «Nous avons déplacé son corps il y a huit mois dans un endroit plus sûr, révélait début août ce responsable, membre de la tribu des Albou Nasser, la tribu de Saddam Hussein. Nous craignions qu'il ne lui arrive quelque chose. Nos craintes se sont révélées fondées.»

Même après sa mort, le Raïs a laissé de nombreux nostalgiques, qui se rendent en masse en pèlerinage dans le petit village commémorer la naissance et le décès de leur ancien leader.