Les Afghans ont versé de l'argent de la CIA à Ben Laden

AFGHANISTAN Un million de dollars ont été utilisés pour payer une raçon à l'organisation terroriste...  

M.C. avec AFP

— 

Le hall du siège de la CIA à Langley, en Virginie, le 14 août 2008
Le hall du siège de la CIA à Langley, en Virginie, le 14 août 2008 — Saul Loeb AFP

L'argent de la CIA dans les poches d'Al-Qaida. Environ un million de dollars d'un fonds financé par l'agence de renseignement américaine ont été utilisés par l'Afghanistan pour payer à l'organisation terroriste la rançon d'un diplomate libéré en 2010, rapporte le New York Times samedi.

Oussama Ben Laden, alors chef d'Al-Qaida, avait eu vent de l'origine des fonds, transférés sur un compte secret du gouvernement afghan. Il s'était alors inquiété que les Américains puissent tracer les billets, ou les aient empoisonnés ou irradiés, et avait demandé qu'ils soient changés dans une autre monnaie, selon le quotidien américain.

Paiement par «inadvertance»

Le diplomate Abdul Khaliq Farahi était consul général d'Afghanistan à Peshawar, au Pakistan, quand il avait été enlevé en septembre 2008, quelques semaines avant de prendre ses fonctions d'ambassadeur. Il avait été libéré plus de deux ans après, lorsque Kaboul avait versé une rançon d'un montant total de 5 millions de dollars, dont le cinquième provenait d'un fonds secret financé par la CIA. Le Pakistan avait pour sa part payé près de la moitié de la rançon, le reste étant financé par l'Iran et des Etats du Golfe.

«C'est un peu étrange car un pays comme l'Afghanistan ne paierait pas autant pour libérer l'un de ses hommes», écrit Ben Laden dans une des lettres saisies. Il semble que les Etats-Unis aient contribué au paiement par inadvertance, du fait d'un manque de supervision et de contrôles sur ce fonds qui devaient financer des armes et des opérations sur le terrain.