Manifestations de colère en Inde le 14 mars après le viol en réunion d'une religieuse âgée de 75 ans.
Manifestations de colère en Inde le 14 mars après le viol en réunion d'une religieuse âgée de 75 ans. — Pranab Debnath/AP/SIPA

MONDE

Inde: Une religieuse de 75 ans violée par des cambrioleurs

Ce nouveau viol en réunion s’est produit vendredi soir dans un couvent proche de Calcutta…

Encore une sordide affaire de viol qui secoue l’Inde. La police a annoncé ce samedi avoir ouvert une enquête après l’agression d’une religieuse de 75 ans dans le couvent où elle vivait, dans l'est du pays.

Manifestations de colère

«Deux personnes ont été arrêtées» à la suite de ce viol en réunion commis vendredi soir lors du cambriolage par 12 hommes de ce couvent proche de Calcutta, dans l'Etat du Bengale Ouest, a précisé à l'AFP un inspecteur général de la police, Anuj Sharma.

«Selon l'enquête préliminaire, une religieuse de l'école a été bâillonnée et violée en réunion», a-t-il ajouté, précisant qu'elle avait été hospitalisée.

Des habitants sont descendus dans la rue pour manifester leur colère, réclamant des actions contre ce type de crime et bloquant la route principale à proximité du couvent.

La chef du gouvernement de l'Etat du Bengale occidental, Mamata Banerjee, a condamné cette «horrible attaque» et promis «une action forte et rapide», selon son compte Twitter.

Viols en série

Cette affaire intervient dans un contexte de tension sur la sécurité des femmes en Inde.

Les autorités ont interdit la semaine dernière un documentaire sur le viol en réunion d'une étudiante en 2012 à Delhi, qui avait suscité de gigantesques manifestations.

Les autorités ont justifié l'interdiction par la crainte de désordre public. Mais le gouvernement a été accusé de se préoccuper davantage de la réputation du pays que de la sécurité de ses habitantes.

Une vaste réforme de la législation sur le viol a été entreprise depuis 2012 pour d'accélérer les procès et aggraver les peines prononcées. Mais selon de nombreux défenseurs des droits des femmes, leur sort ne s'est en réalité pas vraiment amélioré.