Le Vanuatu menacé par le cyclone Pam

ENVIRONNEMENT Pam devrait passer, ce samedi, à 170 kilomètres à l'est de l'île de Maré, en Nouvelle-Calédonie...

20 Minutes avec agences
— 
Saint-Gilles balayé par le cyclone Bejisa le 2 janvier 2014 à la Réunion
Saint-Gilles balayé par le cyclone Bejisa le 2 janvier 2014 à la Réunion — Richard Bouhet AFP

Le redouté cyclone Pam, de catégorie 5, menace aujourd'hui l'archipel du Vanuatu, dans le Pacifique Sud, où la capitale Port-Vila est déjà confrontée à des inondations et des rafales de vents. Quatre provinces de cet archipel pauvre de 270.000 habitants ont été placées en alerte rouge par le Bureau des catastrophes naturelles, les services d'assistance craignant pour les personnes vivant dans des habitations précaires.

Pam, qui engendre des vents pouvant atteindre 230 km/h et des pluies diluviennes, poursuit une trajectoire sud-sud-est et devrait passer vendredi après-midi à environ 100 kilomètres au large de la façade est du Vanuatu. Selon les services météo du pays, les habitants doivent s'attendre à des vents de 165 km/h, des inondations brutales, de probables glissements de terrains et une houle très forte.

50.000 enfants menacés

Une représentante de l'UNICEF, Alice Clements, témoigne que Port-Vila ressemblait aujourd'hui à une ville fantôme. «Les vents se sont vraiment renforcés, les palmiers sont secoués dans tous les sens et on commence à entendre siffler les rafales. «Ces phénomènes sont très imprévisibles mais il est toutefois certain que l'œil du cyclone ne passera pas loin du pays», précise en outre l'experte. Le directeur de l'organisation Save the Children au Vanuatu, Tom Skirrow, estime, pour sa part, que près de 50.000 enfants se trouvent en danger dans cet archipel, où les deux-tiers de la population dépend directement de l'agriculture. «Des milliers de familles vivent dans des maisons de fortune de quartiers défavorisés, qui ne vont pas résister à la force des vents». Seule solution: «évacuer vers des bâtiments sûrs».

En Nouvelle-Calédonie, territoire français à 500 kilomètres au sud-ouest du Vanuatu, l'alerte cyclonique numéro un a été déclenchée vendredi à midi sur les îles Loyauté. Selon Météo France, Pam devrait passer à 170 kilomètres à l'est de l'île de Maré, samedi dans la matinée.