Schengen: Paris réclame des contrôles systématiques dans les aéroports

ANTITERRORISME La demande française ne fait pas l'unanimité car le code des frontières de l'espace Schengen interdit les contrôles systématiques...

20 Minutes avec AFP

— 

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve quitte l'Elysée à Paris le 11 février 2015
Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve quitte l'Elysée à Paris le 11 février 2015 — Alain Jocard AFP

La France a défendu jeudi à Bruxelles la nécessité de contrôler systématiquement et de manière coordonnée les ressortissants européens dans les aéroports de l'espace Schengen. Cela permettrait de mettre hors d'état de nuire les recrues des organisations djihadistes.

«Nous avons besoin dès à présent de ces contrôles systématiques et coordonnés, parce que c'est la condition de l'efficacité de l'Europe face au risque terroriste», a expliqué le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, à l'issue d'une réunion à Bruxelles avec ses homologues de l'UE.

>> A lire: Que prévoit l'Union européenne pour contrer le terrorisme?

«La menace terroriste reste à un niveau extrêmement élevé»

«Un nombre de plus en plus important de ressortissants de nos pays s'engagent sur le théâtre des opérations terroristes en Irak et en Syrie», a-t-il souligné. L'UE chiffre entre 3.000 et 5.000 ses ressortissants recrutés par les mouvements djihadistes.

La demande française ne fait pas l'unanimité car le code des frontières de l'espace Schengen interdit les contrôles systématiques.

«Pour surmonter les oppositions, il faut convaincre en étant pragmatique», a affirmé Bernard Cazeneuve. «C'est un outil dont nous avons besoin si nous voulons être en situation de judiciariser dans de bonnes conditions ceux qui reviennent, pour les mettre hors d'état de nuire», a-t-il soutenu.

«Il n'est pas nécessaire de réformer le code Schengen pour avoir ces contrôles systématiques», a-t-il affirmé, alors que ce le serait pour des «contrôles obligatoires».

«La menace terroriste reste à un niveau extrêmement élevé partout en l'Europe. Il ne faut pas minorer le risque, laisser la vigilance s'altérer», a averti le ministre, deux mois après les attentats de Paris. «Les décisions doivent être prises rapidement quand il y a urgence. Il faut agir en Europe sans trêve ni pause».

Etablir des critères de risque

«Une modification du code Schengen prend du temps. Or la lutte contre le terrorisme est une lutte contre le temps. Il faut agir tout de suite et pour agir tout de suite, nous n'avons pas besoin de modifier le code Schengen», a-t-il insisté.

«Des contrôles systématiques et coordonnés, cela nous permet dès à présent de franchir une étape très significative. Mais je pense que ces contrôles seraient plus efficaces s'ils étaient obligatoires», a affirmé Bernard Cazeneuve. Il «propose que l'on mette en place des contrôles coordonnés systématiques dès à présent et que l'efficacité de ces contrôles étant démontrée, on puisse par une réforme du code Schengen faire en sorte de les rendre obligatoires».

L'idée est d'établir des critères de risque pour pouvoir multiplier les contrôles, a-t-on expliqué dans l'entourage du ministre. «Il suffit que les polices de l'air et les polices des frontières travaillent ensemble pour définir les modalités du contrôle des passagers», a plaidé Bernard Cazeneuve.