Etats-Unis: Le chef de la police de Ferguson démissionne

VIOLENCES La police de Ferguson était accusée de racisme...

20 Minutes avec AFP

— 

Le chef de la police de Ferguson, Thomas Jackson, le 15 août 2014.
Le chef de la police de Ferguson, Thomas Jackson, le 15 août 2014. — Jeff Roberson/AP/SIPA

Thomas Jackson, le chef de la police de Ferguson, accusée de racisme, a démissionné, a-t-il annoncé dans journal local St Louis Post-Dispatch ce mercredi. Un rapport du ministère de la Justice épinglait les méthodes de la police, selon lequel depuis des années, elle faisait preuve de «préjugés raciaux» dans ses arrestations.

«C'est avec tristesse que j'annonce ma démission de chef de la police», écrit Thomas Jackson dans une lettre publiée mercredi par le quotidien. Cette démission intervient après la publication d'un rapport accablant du ministère de la justice qui détaille les pratiques racistes de la police de Ferguson, théâtre d'émeutes l'été dernier après la mort d'un jeune Noir tué par un policier.

La sixième personne à quitter ses fonctions

«Ce fut un honneur et un privilège de servir cette grande ville», ajoute le responsable. Selon le quotidien, la démission du policier sera effective le 19 mars.

Thomas Jackson est la sixième personne à quitter ses fonctions à la suite de ce rapport publié il y a une semaine. Le juge municipal Ronald Brockmeyer et le secrétaire général de la ville John Shaw ont démissionné respectivement lundi et mardi.

Une responsable du tribunal, accusée d'être l'auteur de courriels racistes, a été licenciée et deux policiers, soupçonnés également d'en avoir envoyés, ont démissionné.

Ferguson, le théâtre d'émeutes l'été dernier

Le ministre américain de la Justice Eric Holder s'était dit prêt à démanteler la police de Ferguson après la publication de ce rapport qui énumérait des pratiques policières parfois illégales ciblant surtout les Noirs de la ville, et des courriels racistes échangés entre responsables.

Le rapport avait pointé un système, violant parfois la légalité, où la police «sous pression de la municipalité, n'était plus un service public mais un outil pour gagner de l'argent».

Ferguson, une ville à majorité noire, a été le théâtre d'émeutes l'été dernier après la mort d'un jeune Noir, Michael Brown, tué par le policier blanc Darren Wilson.